Newcastle : Le nom de Rafael Benitez associé à 2 grands de Ligue 1

Rafael Benitez, coach de Newcastle United.

Rafael Benitez a certes une offre de prolongation de deux saisons à Newcastle, mais il serait intéressé par un départ du banc des Magpies à l’issue de son contrat en juin. Une aventure en Ligue 1 l’intéresserait et son nom est déjà associé à deux grands du Championnat de France.

Rafael Benitez à la place de Rudi Garcia (OM) ou Genesio (OL) ?

Vainqueur de la Ligue des Champions avec Liverpool en 2005 et de la Ligue Europa avec Chelsea en 2013, Rafael Benitez dirigé Newcastle United depuis mars 2016. Ayant réussi à ramener le club en Premier League à l’été 2017 après une seule saison en Championship, le technicien espagnol arrive en fin de contrat en juin prochain.

Du coup, le club basé au St James’ Park souhaite prolonger son bail, mais le manager semble tenté par une aventure en dehors de l’Angleterre. L’Équipe croit en effet savoir qu’il a mandaté une structure lyonnaise pour lui trouver un point de chute en Ligue 1.

« Benitez a accepté de signer un mandat avec cette agence (Score Agencies) qui le représentera donc sur le territoire français jusqu'au 1er septembre 2019 », a informé le quotidien de sport.

Et les agents engagés regarderaient du côté de l’OM où Rudi Garcia est en réelle difficulté ou encore entre Rhône et Saône où Bruno Genesio n’est pas certain d'être reconduit.

« Garcia serait fragilisé s'il ne parvenait pas à conduire Marseille en Ligue des champions. Et Genesio n'est plus du tout certain de rester à Lyon. Deux clubs qui correspondraient aux attentes de Benitez », a fait savoir la source.

En revanche, la piste lyonnaise pourrait vite se refermer, vu que Jean-Michel Aulas n’est pas enclin à signer avec des techniciens étrangers.

« Il y a plus de risques à prendre un étranger qu'un Français dans un club comme Lyon. Si l'entraineur a déjà joué à Lyon, parle français, que je le connais personnellement, on limite le risque fait fixé comme critère le président du club rhodanien.

Et puis ce n’est pas tout ! Comme José Mourinho, le tarif de Rafael Benitez pourrait ne pas rentrer dans les clous financiers de Lyon.