Mercato OM : Jacques-Henri Eyraud invité à quitter le club !

Mercato OM : Jacques Henri Eyraud doit partir Publié le 21 mai 2020 à 08:15

L’avenir de l’entraîneur André Villas-Boas est certes en pointillé à l’ OM, mais celui de Jacques-Henri Eyraud n’est pas plus assuré. Le président de l’ Olympique de Marseille, accusé de multiplier les erreurs dans sa gestion du club, a été invité à partir pour plus de stabilité.

Comment Jacques-Henri Eyraud a mis l’ OM en crise ?

Si l’entraîneur André Villas-Boas a été recruté sous l'ère Jacques-Henri Eyraud, le technicien portugais, auteur d’une excellente saison, n’a signé à l’ Olympique de Marseille que grâce à Andoni Zubizarreta. Là où le président phocéen a gaffé, c’est qu’il a indiqué la porte de sortie au directeur sportif espagnol qui faisait office de caution aux yeux de l’ancien coach de Chelsea, malgré l’absence d’un projet sportif crédible au club. Avec Zubi, le technicien de l’ OM espérait pouvoir obtenir un mercato estival mouvementé, loin des prévisions du président, à savoir la vente de joueurs pour 60 millions d’euros. Forcément, le départ de l’ancien portier du Barça a provoqué un énorme doute dans l’esprit de Villas-Boas, lequel a toujours lié son avenir au club à celui de ce dernier. Pour justifier cette crise qu’il a créé, Jacques-Henri Eyraud a mis en avant son intention de passer à une deuxième étape de réalisation du projet qu’il pilote. Il dira avoir proposé à Andoni Zubizarreta de collaborer avec le nouveau directeur sportif qu’il veut faire venir et que ce dernier aurait refusé.

Ils demandent le départ du président de l’ Olympique de Marseille

Les supporters marseillais voient d’un très mauvais oeil cette crise provoquée par leur président. Pour eux, Jacques-Henri Eyraud savait qu’une éviction de Andoni Zubizarreta provoquerait un départ d’ André Villas-Boas. Au regard de la saison qu’il a réalisé avec un effectif de l’ Olympique de Marseille moyen, garder le coach à son poste était la chose à ne pas perdre de vue. Avec sa mauvaise gestion du cas du directeur sportif, Jacques-Henri Eyraud est devenu le principal danger qui menace la stabilité du club phocéen. Pour les supporters, son départ est plus que nécessaire pour permettre à l’équipe de se concentrer sur la Ligue des Champions la saison prochaine. « JHE, prends ta tisane et casse-toi », voilà le message contenu sur la grande banderole déployée par les supporters du club aux pieds de la Bonne Mère.

Le propriétaire Frank McCourt dans le viseur des fans ?

Frank McCourt, le milliardaire américain propriétaire de l’ OM, n’est pas très présent dans cette crise que traverse son club. Il aurait dû faire parler son compte en banque dans cette situation financière difficile rendue critique par la pandémie de coronavirus. Plutôt que d’assurer à Villas-Boas un mercato digne d’un club souhaitant jouer une Ligue des Champions, il semble se cacher derrière les douteux plans de son président. JEH veut vendre pour soixante millions d’euros de joueurs là où André Villas-Boas aurait aimé acheter de nouveaux joueurs pour compléter son effectif. Cette position ambiguë de l’américain a même suscité une pétition l’encourageant à vendre l’Olympique de Marseille, ce qui impliquerait de facto son départ et celui de son président Jacques-Henri Eyraud devant qui se dresse une saison 2021 pour le moins difficile.

Un grand mercato pour sauver les soldats Frank McCourt et Eyraud ?

Entre les joueurs qui ne voudraient plus du président dans leur vestiaire et les fans qui prévoient de le prendre en grippe à chaque match, Jacques-Henri Eyraud va au devant d'une saison difficile. La seule chose qui pourrait ramener la sérénité à l'OM est que Frank McCourt permette un mercato estival mouvementé dans le sens souhaité par André Villas-Boas.

Par Gary SLM

Facebook
Twitter
email
Whatsapp