Le PSG manque sa conquête de l'étoile (Paris 0-1 Bayern)

Le Bayern Munich résiste au PSG et est champion d'Europe !

La marche, bien qu'accessible, était légèrement trop haute. Le PSG s'est incliné en finale de Ligue des Champions contre un Bayern Munich plus efficace.

Le Bayern a su Coman trouver la faille

La date du 23 août 2020 aurait pu symboliser le jour où le Paris Saint-Germain a décroché son étoile. Non pas à la conquête de l'espace, mais bien à la conquête de l'Europe, Paris a échoué de peu. Mais le PSG, il faut l'admettre, est tombé sur plus réaliste et plus fort.

Cette finale de Ligue des Champions n'aura pas été le feu d'artifice offensif annoncé et attendu. D'abord très bas, le PSG a procédé par contre-attaque. Kylian Mbappé, puis Neymar, plus rapides que l'ensemble de la défense allemande, menaçaient les premiers (14', 18') mais buttaient sur un grand Manuel Neuer. Vexé, le Bayern et son inévitable Robert Lewandowski ont vite réagi, le Polonais trouvait le poteau de Keylor Navas sur une demi-volée (22'), puis le Costaricien repoussait une tête du meilleur buteur de la compétition sur un centre de Müller (31'). Et même si Mbappé a eu l'occasion d'ouvrir le score avant la mi-temps après une perte de balle d'Alaba, Manuel Neuer a réduit les espérances du champion du monde à néant. Les Parisiens ont su s'appuyer sur leur milieu de terrain pour pousser le "FC Hollywood" a jouer de longs ballons, sans se servir de son très technique double-pivot composé de Goretza et de Thiago.

Si Paris faisait jeu égal en première mi-temps, le Bayern a haussé le rythme en seconde. Plus incisifs, plus tranchants, les Bavarois sont parvenus à leurs fins grâce à l'ancien joueur du PSG, Kingsley Coman. Profitant d'une remise de Thomas Müller, Joshua Kimmich a exécuté un centre parfait pour Coman, qui, d'une tête piquée, a trompé Navas et débloqué un match jusque là relativement fermé. Mené mais pas abattu, Paris a tenté, tant bien que mal, de réagir et ne s'est pas vraiment montré dangereux devant le but de Manuel Neuer, si ce n'est sur une reprise à bout portant devant Marquinhos, consécutive à un centre au sol d'Angel Di Maria, rapidement lancé par Marco Verratti.

"Allo, allo, ici la Terre... Fusée lunaire, répondez !" (On a marché sur la Lune, Tintin)

Pas dans son assiette après avoir été brillant contre l'Atalanta et Leipzig, Neymar, dans sa position axiale, n'a pas su allumer le moteur de la fusée, et Kylian Mbappé n'a pas réussi à la faire décoller. Ses artificiers étant incapables de la mettre en état de marche, cette fusée reste sur Terre, bien qu'elle ait été proche de tutoyer l'étoile... Des étoiles, les Parisiens en ont eu dans les yeux jusqu'à ce 23 août au soir. Celle sur le maillot attendra. Le Bayern s'impose somme toute logiquement et se voit sacré pour la sixième fois.

Les notes de PSG - Bayern

Paris Saint-Germain (4,7) : Navas 6 - Kehrer 6, Thiago Silva 5, Kimpembe 5, Bernat 6 (puis Kurzawa 80') - Marquinhos 6, Herrera 4 (puis Draxler 72'), Paredes 4 (puis Verratti 65') - Di Maria 4 (puis Choupo-Moting 80'), Neymar 3, Mbappé 3.

FC Bayern Munich (5,9) : Neuer 8 - Kimmich 7, Boateng (puis Süle 25' : 6), Alaba 5, Davies 5 - Thiago 6 (puis Tolisso 86'), Goretzka 6 - Gnabry 4 (puis Perisic 68'), Müller 6, Coman 7 (puis Coutinho 68') - Lewandowski 5.





Par Clément
Publié le 24 août 2020 à 00:30 | mis à jour le 25 août 2020 à 17:29

Facebook
Twitter
email
Whatsapp