PSG-OM : Racisme, la polémique Alvaro - Neymar refait surface

Lors de PSG-OM, Neymar avait accusé Alvaro de racisme. Publié par Matthieu le 03 novembre 2020 à 11:00

Le match PSG-OM, disputé le 13 septembre au Parc des Princes à l'occasion de la 3e journée de Ligue 1 et remporté (0-1) par l'Olympique de Marseille, n'en finit plus de faire couler de l'encre. C'est notamment l'altercation entre le défenseur de l'OM, Alvaro Gonzalez, et la star du PSG, Neymar, ainsi que les accusations de racisme portées par le second envers le premier, qui ont animé les débats. Alors qu'on la croyait close, l'affaire ressurgit.

Un PSG-OM qui laisse des traces

Ce PSG-OM du 13 septembre a laissé des traces. L'image du football avait été écornée au cours d'une rencontre marquée par plusieurs incidents. Outre une bagarre générale en fin de match, qui avait généré cinq cartons rouges et plusieurs matches de suspension pour les protagonistes, c'est l'altercation entre Alvaro et Neymarqui avait retenu l'attention. Une embrouille comme il y en a souvent sur un terrain de football, mais les accusations de racisme émises par le joueur du PSG à l'encontre du défenseur de l'OM avaient donné une toute autre dimension à l'altercation entre les deux joueurs. Neymar est convaincu d'avoir été traité de "singe" par le Marseillais, qui s'est défendu de tout racisme à plusieurs reprises. Il avait été impossible de prouver avec certitude que le Phocéen avait bien tenu les propos dont il était accusé. Une autre image avait montré, plus tard, Neymar insulter le latéral japonais de l'Olympique de Marseille, Hiroki Sakai, de "Chinois de merde", sans qu'il y ait certitude là non plus.

La commission disciplinaire de la LFP avait finalement décidé de ne poursuivre ni sanctionner aucun des joueurs impliqués, faute de preuves concrètes selon elle. Quant aux joueurs, ils avaient petit à petit tu la polémique, décidant chacun de leur côté de ne pas donner suite, pour le moment. Les joueurs de l'OM avait défendu corps et âme leur coéquipier, assurant qu'il n'aurait absolument pas pu tenir de tels propos, mais Alvaro est resté très touché par ce PSG-OM, à croire ses proches qui s'expriment ce mardi dans L'Equipe. Un de ses amis raconte : "Dans les jours qui ont suivi, on se parlait sans arrêt sur un groupe WhatsApp qu'on a créé avec tous ses amis d'enfance. Il nous a raconté à quel point il l'avait mal vécu. On a nous-mêmes reçu des menaces de gens du Brésil. On s'est retrouvé pris dans cette histoire."

Alvaro reste très touché par les accusations de Neymar

L'ami du défenseur marseillais, Alvaro Besoy, explique que le joueur de l'OM "en a beaucoup souffert. Il ne pouvait même plus sortir de chez lui. Le plus important pour lui à ce moment-là, c'était de jouer. Ça lui permettait de s'évader, de ne pas penser à ce problème" survenu lors de PSG-OM. "Il y a eu trois matches au moment où la polémique était à son paroxysme, ça l'a aidé à ne pas ressasser." La mère d'Alvaro, Cristina, assure que son fils est maintenant "dans une forme phénoménale. Il a dû mettre ça de côté, ce sont les risques du métier." Et pour le soutenir dans cette période, le défenseur de l'OM a pu compter sur Luis Enrique, le sélectionneur espagnol, en recevant une pré-convocation pour la Roja. "Un de ses adjoints l'a prévenu, décrit son ami Alvaro Besoy. Ce n'est pas le protocole habituel, mais comme il traversait un moment difficile, c'était une manière de le soutenir." Alvaro souhaite maintenant mettre toute cette histoire derrière lui et se concentre sur l'OM, qui se déplace ce mardi au FC Porto en Ligue des champions. Neymar, de son côté, est forfait pour le match du PSG en Allemagne, face au RB Leipzig.



Afficher les commentaires