Vente OM : L’Arabie Saoudite a transmis une offre à McCourt

Vente OM : Frank McCourt contacté par l’Arabie Saoudite. Publié par Gary SLM. le 09 novembre 2020 à 14:30

Alors que les supporters sont d’avis que Frank McCourt serait bien inspiré de se pencher sur le dossier Vente OM, le journaliste anglais Ben Jacobs assure que l’Arabie Saoudite était prête à payer cher pour rafler la mise.

Vente OM : L’Arabie Saoudite aurait proposé 221M€

Cet été, l’homme d’affaires franco-tunisien Mohamed Ajroudi voulait racheter l’OM. L’affaire était connue de tous pour le tapage médiatique déclenché par Mourad Boudjellal, le bras droit de l’ingénieur né à Gabès (Tunisie). Pourtant, le duo Ajroudi-Boudjellal n’était pas le seul candidat au rachat de l’Olympique de Marseille. Selon les informations de Ben Jacobs, l’Arabie Saoudite était également attirée par le dossier Vente OM et que le Public Investment Fund (PIF) était prêt à offrir jusqu’à 221 millions d’euros. « J'ai encore creusé et bien que le club ait été sur le radar de PIF plus tôt dans l'année, on me dit qu'ils n'étaient pas prêts à payer plus de 200 millions de livres (221 M€) en raison de pertes préexistantes au club », a posté le confrère anglais sur son compte Twitter. Mais l’offre des Saoudiens n’a pas séduit le propriétaire olympien. « Frank McCourt n'a aucune envie de vendre », indique le journaliste britannique. De plus, les investisseurs saoudiens ne semblent pas avoir vraiment pris l’affaire au sérieux. « Une source du PIF dit qu'ils n'ont jamais sérieusement parlé avec Marseille, mais qu'ils ont "d'abord exploré des options en Ligue 1, comme n'importe quelle autre ligue majeure, pour voir si la valeur était présente" », révèle Ben Jacobs.

Les Saoudiens beaucoup plus intéressés par Newcastle United

Les bailleurs de fonds saoudiens se sont donc penchés sur le dossier Vente OM, sans succès. Mais Ben Jacobs signale que pour les Saoudiens, « la priorité reste apparemment Newcastle et ils ne veulent investir que dans un club de football pour l'instant dans le climat actuel ». En raison de l’opposition des autorités anglaises dans le dossier du rachat Newcastle United, il n’est pas exclu que le Public Investment Fund revienne à la charge pour le dossier Vente OM. Et cette fois, Frank McCourt, déçu par la campagne européenne des Marseillais, pourrait se montrer plus flexible…

Afficher les commentaires