Vente OM : Boudjellal, PIF, qui peut vraiment s'offrir l'OM ?

Qui peut boucler le dossier Vente OM ? Publié le 13 novembre 2020 à 11:00

Le dossier Vente OM revient au goût du jour avec les informations provenant d'Arabie Saoudite et d'Angleterre, alors qu'une offre a récemment été évoquée. Mais du duo Ajroudi - Boudjellal au Public Investment Fund (PIF) saoudien, qui peut véritablement s'offrir l'Olympique de Marseille de Frank McCourt ?

Qui emportera le dossier Vente OM ?

Depuis plusieurs mois, le dossier Vente OM est entouré de mystère. Longtemps, il a semblé aux mains de la paire formée par l'homme d'affaires franco-tunisien Mohamed Ajroudi et par l'ancien président du RC Toulon, Mourad Boudjellal. Jusqu'en octobre dernier, les deux hommes semblaient toujours dans la course pour s'offrir l'Olympique de Marseille, que Frank McCourt assure toujours ne pas vouloir céder. "Le projet n’est pas fini, il est dans les tuyaux, révélait à Europe 1 l’ancien conseiller de Robert Louis-Dreyfus à l’OM, Louis Acariès. Je sais très bien que Mourad discute avec Monsieur Ajroudi. Croyez-moi, ils sont en contact, peut-être pas Mourad mais M. Ajroudi, avec Frank McCourt. Mais ça ne se dit pas au grand public, il y a eu tellement de problèmes. On dit tout et n’importe quoi, mais pour l’instant il faut laisser le temps au temps."

Du temps qui pourrait peut-être profiter à l'Arabie Saoudite. Le pays du Golfe s'intéresse très fortement au rachat d'équipes sportives européennes et lorgne depuis de longs mois sur Newcastle United. Mais le projet a du plomb dans l'aile et le dossier Vente OM est le plan B saoudien. Par l'entremise du Public Investment Fund (PIF), il aurait même fait une offre à hauteur de 221 millions d'euros. Selon Le Monde, Ryad "tente de s'approprier l'OM pour ne pas rester sur une échec" en Angleterre. Pourtant, un journaliste d'outre-Manche, Ben Jacobs, assure que "Frank McCourt n’a aucune envie de vendre. Une source du PIF dit qu’ils n’ont jamais sérieusement parlé avec Marseille, mais qu’ils ont d’abord exploré des options en Ligue 1 afin de voir si le championnat était attractif et un bon plan pour eux". Mais les récents résultats marseillais en Ligue des champions aurait fait basculer McCourt.

L'OM quoi qu'il en soit trop cher ?

Si l'OM est vendeur, qui peut alors s'offrir le club ? L'offre de 221 millions d'euros pour le dossier Vente OM, si elle a réellement été déposée, n'a pas convaincu le propriétaire américain de l'Olympique de Marseille. Aucune autre offre est connue. Les supporters s'étonnent alors du faible intérêt des investisseurs pour leur club. Faux, pour le journaliste Mohamed Bouhafsi : "Je n'ai jamais dit que l'OM ne suscitait pas d'intérêt. J'ai dit qu'à 350 millions d'euros, ce ne sont pas les noms qu'on a vus dans les médias qui étaient capables d'acheter l'OM." 350 millions, c'est la somme qui serait désirée par McCourt. Jacques-Henri Eyraud, le président marseillais, compte tenu des dettes du club, accepterait 200 à 250 millions...

L'Arabie Saoudite et le duo Ajroudi-Boudjellal seraient donc d'office hors-jeu pour le journaliste. Il faudra donc attendre d'autres investisseurs pour boucler le dossier Vente OM, sauf si, comme certains fans marseillais le pensent, la présence du conseiller Paul Aldridge en Angleterre ne se justifie pas uniquement par la politique de recrutement...





Par Matthieu

Facebook
Twitter
email
Whatsapp