Ligue 1 : Le diffuseur Mediapro réalise un premier exploit

Ligue 1 : tous les présidents unis contre Mediapro Publié le 18 novembre 2020 à 13:05

Mediapro se déclare incapable d’honorer les engagements qu’il a pris vis-à-vis de la LFP pour diffuser les matchs de Ligue 1. La défection de la chaîne sino-espagnole a le mérite de réconcilier les présidents des clubs français, d’ordinaire divisés sur tout et rien.

Ligue 1 : Médiapro fait défection

Après avoir promis monts et merveilles pour obtenir la diffusion des matchs de Ligue 1 et de Ligue 2 sur quatre ans, Mediapro a vite renié ses engagements. Le groupe sino-espagnol n’a pas versé les 172 millions d’euros de droits TV du 5 octobre dernier, obligeant ainsi la LFP à s’endetter pour venir en aide aux clubs afin que ces derniers ne déclarent pas faillite. De plus, la chaîne sino-espagnole sollicite une reconsidération des clauses de son contrat avec la LFP. Une demande inacceptable pour les présidents des clubs de Ligue 1 qui réclament le départ de Mediapro pour le remplacer par d’autres diffuseurs.

Les présidents des clubs français unis contre diffuseur

Présents sur les antennes de RMC Sport mardi, les présidents Jean-Pierre Caillot (Stade de Reims) et Waldemar Kita (FC Nantes) ont évoqué la crise avec le diffuseur. Le dirigeant rémois a dit compter sur le professionnalisme de « Vincent Labrune, qui travaille énormément sur ces dossiers » pour sortir les clubs de Ligue 1 de l’impasse. Le patron de l’écurie champenoise s’est également dit convaincu que Vincent Labrune « doit effectivement être en contact avec les diffuseurs pour trouver des solutions si Mediapro fait défaut ». Même son de cloche du côté de Waldemar Kita qui préconise le départ du diffuseur sino-espagnol. Le dirigeant nantais a même rappelé avoir été « le premier à regretter Canal » et n’a pas caché qu’il serait « très heureux et très content que Canal+ revienne ».

De son domicile, Jean-Michel Aulas suivait ses deux collègues invités par la radio sportive. Réagissant à leurs souhaits, le président de l’OL a twitté : « Ce serait bien aussi que BeIn accompagne notre diffuseur historique et pourquoi pas d’autres (Free) ? » La fait remarquable, c’est que, pour une fois, les présidents des clubs de Ligue 1 parlent tous d’une même voix… Ce qui n’avait pas été le cas lors de l’arrêt prématuré de la saison 2019-2020…





Par JOËL

Facebook
Twitter
email
Whatsapp