ASSE Mercato: Claude Puel bientôt licencié, il prédit le pire

Claude Puel en sursis avec l'ASSE Publié le 22 novembre 2020 à 10:12

Opposée au Stade brestois samedi, l’ASSE a concédé une nouvelle défaite en championnat. Pour Philippe Sanfourche, Claude Puel devrait bientôt payer les mauvais résultats de Saint-Étienne.

Claude Puel sur la sellette à l’ASSE ?

Samedi, l’AS Saint-Étienne a enchaîné un huitième match sans victoire en Ligue 1. Pire, les Verts en sont désormais à sept défaites de rang en championnat. Les hommes de Claude Puel ont été battus (4-1) sur la pelouse du Stade brestois. Pour Philippe Sanfourche, cette nouvelle contreperformance devrait condamner le coach de l’ASSE. « Le naufrage est complet […] Saint-Étienne va dans le mur et je pense que ça ne va pas pouvoir durer jusqu’à la fin de saison », a prévenu le chef de la rubrique football de RTL. Ce dernier avoue ne plus comprendre la stratégie du technicien castrais. Surtout qu’il s’est mis plusieurs cadres du vestiaire stéphanois à dos ces derniers mois en les écartant.

Ruffier, Boudebouz, Khazri, Puel paye-t-il ses choix controversés ?

« On ne comprend pas sa stratégie, là par exemple il relance Boudebouz. Sportivement où est l’intérêt si ce n’est de lui faire jouer quelques matchs pour le vendre », s’est interrogé Philippe Sanfourche. Pour le journaliste, l’ASSE aurait encaissé moins de buts cette saison avec Stéphane Ruffier dans les buts. Le portier des Verts n’entre pas dans les plans de son entraîneur cette saison. « Je ne sais pas si on peut quantifier, mais le nombre de points pas gagnés cette saison, car ce n’était pas Ruffier qui était dans les buts, mais ça pèse lourd », a-t-il indiqué. Reste maintenant à savoir ce qu’en pensent les dirigeants stéphanois. La prochaine rencontre pourrait déjà s’avérer cruciale pour l’avenir de Puel. Saint-Étienne sera opposé à Lille lors de sa prochaine sortie en championnat.

Il faut noter que Stéphane Ruffier ronge son frein en main, loin du groupe de l’ ASSE, depuis le début de la saison. Sa mise à l'écart n'est pas liée à ses performances sportives qui justifient pourtant le salaire que lui verse le club, mais à sa mauvaise relation avec l'entraîneur. En pareille situation, Claude Puel donne l'impression de privilégier ses états d'âme devant l’intérêt de l’ As Saint-Étienne. Stéphane Ruffier ne réagit plus à la situation. Il observe jusqu'au bout la logique du coach qui semble bien parti pour se planter.





Par Ange A.

Facebook
Twitter
email
Whatsapp