Stade Rennais - RC Lens (0-2): Un triste SRFC battu par le RCL

Stade Rennais - RC Lens (0-2 : Un triste SRFC battu par le RCL Publié par Matthieu le 05 décembre 2020 à 18:54

Le Stade Rennais s'est une nouvelle fois tristement incliné face au RC Lens (0-2), à l'occasion de la 13e journée de Ligue 1, et continue sa très mauvaise série. Le RC Lens, de son côté, a su se montrer patient et solidaire pour s'offrir une belle victoire, avec sérieux et application, face à un SRFC aux portes de la crise.

Le Stade Rennais joue à l'envers pendant 45 minutes

Le Stade Rennais a encore fait preuve d'énormément d'imprécisions techniques, comme celle menant à l'ouverture du score du RC Lens. La perte de balle d'un Adrien Truffert quelque peu attentiste face à Jonathan Clauss, a profité aux Lensois, notamment Gaël Kakuta qui a pu servir Arnaud Kalimuendo, battant Romain Salin d'un tir croisé (0-1, 28'). C'était là la première demi-occasion du RCL, au cours d'une première période qu'ils ont surtout subie, en particulier pendant 20 premières minutes difficiles. Mais le SRFC n'a pas profité de ce premier temps fort, malgré des occasions de Romain Del Castillo (14', 15') et Flavien Tait (33') dont les frappes écrasées n'ont pas inquiété Jean-Louis Leca. Et quand les Bretons se sont approchés plus près, c'est un sauvetage de Jonathan Clauss (31') qui est venu les empêcher de trouver la faille.

Désorganisé dans les efforts et le pressing, le Stade Rennais a gaspillé beaucoup d'énergie dans des situations qui ne le méritaient pas, tandis qu'il a manqué d'intensité quand il le fallait. Courses pas suivies, appels non proposés, manque de libération de l'espace... De nombreux éléments témoignant des problèmes des hommes de Julien Stéphan depuis plusieurs semaines. Le symbole de ces erreurs techniques et manques de lucidité, c'est le choc entre Damien Da Silva et Hamari Traoré à la 36e minute, se téléscopant en jouant un ballon de la tête alors qu'ils étaient absolument seuls. Une boulette qui a conduit à une occasion lensoise. Les errements techniques ont été légion sur une pelouse certes difficile mais pas impraticable. Le coach des Rouge et Noir ne s'y est pas trompé, reprenant ses joueurs à plusieurs reprises et s'énervant de "ballons faciles" manqués.

Julien Stéphan sort l'artillerie lourde après la pause

En face, comme beaucoup d'adversaires du Stade Rennais cette saison, les Lensois n'ont eu qu'à attendre l'offrande des Bretons pour se procurer leur unique occasion de la première période et rentrer aux vestiaires avec l'avantage. Dépassés par la vitesse de leurs opposants durant les 20 premières minutes, les joueurs de Franck Haise ont su se ressaisir et faire preuve de solidarité pour laisser passer l'orage. Julien Stéphan a bien saisi que son équipe remaniée n'y arriverait pas et a décidé de changer ses plans en réalisant quatre changements dès la reprise du match. M'Baye Niang, Jérémy Doku, Eduardo Camavinga et Faitout Maouassa ont remplacé Adrien Hunou, Romain Del Castillo, Adrien Truffert et Gerzino Nyamsi (blessé) dès la 46e minute. Steven Nzonzi glissait dans une position plus défensive, laissant le milieu de terrain à Camavinga, Léa-Siliki et Bourigeaud.

Mais le RC Lens a, entre temps, pris confiance et s'est mieux discipliné, face à un Stade Rennais qui a mis un bon quart d'heure avant de trouver ses marques en seconde période. C'est d'ailleurs les Lensois qui s'offraient une grosse occasion à la 57e minute. Kakuta lançait à nouveau Kalimuendo, qui profitait d'une alignement hasardeux de Maouassa et d'une sortie douteuse de Nzonzi pour défier Salin. Le portier du SRFC préservait le score en s'interposant face à l'attaquant artésien. La suite fut du registre du connu côté SRFC : une possession stérile, une multitude de centres pour le seul Niang dans la surface lensoise, toujours des erreurs techniques et des mauvais choix dans les 30 derniers mètres. Résultat, aucune grosse occasion à se mettre sous la dent avant la 77e minute et un coup franc excentré de Maouassa, bien repoussé par Leca. Les Rennais ont avant ça tenté de s'en remettre à leur arme spéciale, les corners, mais les quelques situations chaudes entre la 70e et la 75e minute n'ont rien donné de très dangereux.

Le RC Lens tient bon, puis fait le break

Le RC Lens s'est alors contenté de son sérieux et de son application pour tenir en respect des Rennais, toujours à côté de la plaque. Les entrées conjuguées de Mauricio et Ganago, à la place de Kakuta et Kalimuendo, ont donné du renouveau à l'attaque de Franck Haise. C'est d'ailleurs Ganago qui allait doubler la mise à la 78e minute, sur un service de Fofana. L'attaquant lensois s'est joué d'un Maouassa à côté de ses crampons depuis sa rentrée, avant de battre Salin d'une demi-volée de près. Un but que l'on sentait venir tant les Rouge et Noir semblaient friables en contre-attaque. Face aux changements de Julien Stéphan, le coach des Sang et Or a su parfaitement répondre et s'adapter, remportant le match tactique. La fin de match n'a pas été spécialement à l'avantage du Stade Rennais, le jeu devenant au fil des minutes de plus en plus haché. Le RCL aurait même pu tripler la mise par Ganago et Mauricio dans les dernières minutes du match.

Après le second but lensois, le Stade Rennais n'a jamais semblé en mesure de revenir dans le match, malgré quelques opportunités par Niang ou Doku, qui ont tenté de sortir la tête de l'eau individuellement, à défaut de collectivement. Cette belle victoire permet au RC Lens de passer devant les Rouge et Noir au classement et de s'offrir provisoirement la 7e place. Les hommes de Julien Stéphan, de leur côté, glissent encore d'un rang et s'enfoncent toujours un peu plus dans une situation qu'il va être très difficile de renverser, tant le SRFC semble sans solution dans le jeu et en plein doute dans les têtes. Avec une seule victoire lors de ses huit derniers matches de Ligue 1, le Stade Rennais semble définitivement avoir perdu son visage séduisant du début de saison.

Au Roahzon Park, de notre envoyé spécial.

STADE RENNAIS - RC LENS : 0-2 (0-1). Buts : Kalimuendo (28'), Ganago (78').





Afficher les commentaires