PSG : Les choix de Pochettino à nouveau pointés du doigt

PSG : Les choix de Pochettino à nouveau pointés du doigts Publié le 22 février 2021 à 16:30

Le PSG a concédé sa sixième défaite de la saison en Ligue 1, dimanche contre l'AS Monaco (0-2), au Parc des Princes. Sans Neymar et avec un Marco Verratti sur le banc au coup d'envoi, les Parisiens n'ont pas vraiment existé contre les Monégasques et le milieu de terrain mis en place par Mauricio Pochettino n'a pas répondu aux attentes. Après ce revers qui fait reculer le Paris Saint-Germain à la troisième place du championnat, à quatre longueurs du LOSC, leader, les choix de l'entraîneur argentin sont remis en question, alors que son équipe avait brillé au Camp Nou il y a quelques jours contre le FC Barcelone, en huitième de finale aller de la Ligue des champions.

Verratti sur le banc, une erreur de Pochettino ?

L'ancien coach de Tottenham a pris la décision de se passer de son milieu italien, Marco Verratti, lors de la première heure de jeu contre les Monégasques de Niko Kovac. Le Parisien est finalement entré pour la dernière demi-heure, après le but de break de l'AS Monaco et le PSG a été de suite plus homogène. Un choix justifié par Mauricio Pochettino : "C’était une décision visant à le protéger. Il n’était pas en mesure de jouer 90 minutes. Je pense que ce qu’il a joué aujourd’hui (dimanche) était suffisant et le maximum qu’il pouvait supporter." Une option étonnante pour Pierre Ménès, le chroniqueur de Canal+. "Le Paris SG a terminé la première période sans se créer la moindre occasion et compte tenu de la composition de départ de Pochettino, je n’étais pas surpris, a-t-il écrit sur son blog. On le sait que ce milieu Paredes-Herrera-Gueye ne sait pas jouer au ballon. Paredes est bon quand il joue avec Verratti. Et c’est dommage quand tu as Verratti, Rafinha, voire Draxler sur le banc, de commencer avec cet entrejeu. Et si le Petit Hibou était en état de rentrer à la 55e minute, il était en état de commencer le match. Et ce match aurait été différent avec lui d’entrée. Et puis, c’est là aussi qu’on s’aperçoit que les absences de Neymar et de Di Maria, qu’on a un peu jetés à la poubelle après la victoire au Camp Nou, sont préjudiciables."

La difficile gestion de l'effectif au PSG

Pourtant, le polémiste de la chaîne cryptée avait salué les choix de l'Argentin à Barcelone, en milieu de semaine dernière. "Le fait de sortir Gueye à la mi-temps était tout aussi judicieux. Cela semblait évident, mais certains ne l’ont pas fait, à l’image de Solskjaer avec Fred contre Paris", avait déclaré Pierre Ménès. Il faut dire que l'Italien a réalisé un grand match face au Barça et qu'il change la couleur du PSG quand il est sur le terrai. Notamment depuis qu'il est placé un grand plus haut par Pochettino. "Si on regarde la photo en début de match, on peut effectivement le retrouver en position de numéro 10, avait récemment expliqué l'entraîneur du PSG. Mais c’est un joueur qui a une capacité de lecture qui lui permet d’apporter différentes réponses. On peut jouer avec trois milieux, dans différents schémas. Il est très polyvalent, il apporte de la richesse et de la variété dans le jeu de l’équipe."

Cependant, ce n'est pas la première fois que les choix de Mauricio Pochettino sont critiqués depuis son arrivée au PSG en tout début d'année 2021. La titularisation de Neymar à Caen, en Coupe de France, avait étonné, le Brésilien s'étant blessé aux adducteurs, manquant ainsi le match aller à Barcelone et, peut-être, le retour au Parc des Princes le 10 mars. Trop risqué de le faire jouer ? "Ma réponse sera très simple : on doit gérer un effectif, avait seulement lâché Pochettino. Les compétitions et le calendrier sont ce qu’ils sont. Il s’est malheureusement blessé en Coupe, mais cette blessure aurait pu arriver en Ligue 1. Ça arrive… La malchance a fait que c’est arrivé dans ce match-là…"





Par Matthieu