OM : Lourdes peines et amendes pour les supporters jugés ?

Les supporters de l'OM au Vélodrome. Publié par ALEXIS le 24 février 2021 à 12:15

Certains supporters ultras de l'OM sont jugés ce mercredi, pour les incidents causés à la Commanderie, le 30 janvier dernier. Ils encourent de lourdes peines et de grosses amendes.

OM : 5 ans de prison et 75 000 € d'amende pour les supporters ?

Près d’un mois après l’intrusion violente d’un groupe de supporters de l'OM au centre d’entraînement du club phocéen, les mis en cause sont jugés ce mercredi selon les informations de L’Équipe. Interpelés le jour de leur descente à la Commanderie et déférés en comparution immédiate le 1er février, des fans ultras de l'Olympique de Marseille devaient passer devant le tribunal correctionnel de Marseille, ce 24 février. Ils sont au nombre de 14 et leur âge varie entre 19 et 36 ans d’après le quotidien sportif.

Toujours selon la précision de la source, Cinq des supporters étaient jusqu’à ce jour détenus provisoirement et neuf autres placés sous contrôle judiciaire. « Cinq autres supporters mis en cause dans ces événements seront jugés sur le fond le 22 mars prochain », a appris le journal. S’ils sont reconnus coupables des casses dans le quartier général de l'OM, les supporters fautifs pourraient prendre jusqu’à 5 ans de prison et écoper d’une amende allant jusqu’à 75 000 euros, à en croire la source.

Les dégâts à la Commanderie estimés à des « centaines de milliers d'euros »

Pour rappel, des fans mécontents de l’Olympique de Marseille, au nombre de près 300, s’étaient réunis devant la Commanderie, le samedi 30 janvier, peu avant le match des Olympiens contre le Stade Rennais (22e journée de Ligue 1). Certains s’étaient ensuite introduit à l’intérieur du centre d'entraînement Robert Louis-Dreyfus, en y causant des dégâts matériels et des violences présumées sur des personnes. Selon le constat de la Direction de l'OM, « les destructions ou dégradations de biens » sont estimées à « plusieurs centaines de milliers d'euros ». Dans un communiqué officiel, Frank MacCourt, le propriétaire du club phocéen avait promis des poursuites contre des « voyous » et non des supporters.

« Les supporters de l'OM aiment leur club et il est donc impossible à mes yeux de reconnaître ce statut à ces groupuscules de voyous […]. Nous travaillerons en étroite concertation avec toutes les autorités afin de garantir que les personnes reconnues responsables de ces actes de violence scandaleux soient traduites en justice », avait déclaré le milliardaire américain.



Afficher les commentaires