OL Mercato : Ce serait déjà réglé pour Aïssa Mandi !

Aïssa Mandi va quitter le Real Betis Séville à l’issue de la saison Publié par JEAN-LUC D le 19 avril 2021 à 16:00

Libre le 30 juin prochain, Aïssa Mandi va quitter le Real Betis Séville à l’issue de la saison. Annoncé dans le viseur de l’OL, l’ancien défenseur central du Stade de Reims serait toutefois encore très loin d’un retour en Ligue 1.

Aïssa Mandi dans les plans du Barça

En fin de contrat au Betis Séville, Aïssa Mandi ne manque pas de courtisans dans la perspective de la prochaine fenêtre de recrutements. Outre l’Olympique Lyonnais, le FC Barcelone serait fortement intéressé par le profil de l’international algérien selon les renseignements relayés par Mundo Deportivo. Le média espagnol explique en effet que le défenseur de 29 ans a repoussé toutes les offres de prolongation de la direction du Betis.

Arrivé de Reims en 2016 contre un chèque de 4 millions d’euros, le Champion d’Afrique 2019 va donc faire ses bagages à la fin de l’exercice en cours pour une nouvelle destination la saison prochaine. Le Barça, qui est à la recherche de renfort défensif, envisagerait ainsi de lui offrir un joli contrat afin d’intégrer l’effectif de Ronald Koeman la saison prochaine. Mais le club barcelonais ne serait pas l’unique adversaire de Lyon dans ce dossier.

Aïssa Mandi déjà promis à l’Inter Milan ?

Piste de longue date de l’OL, Aïssa Mandi serait encore loin d’être arrivé au Groupama Stadium. En effet, Estadio Deportivo révèle que le natif de Châlons-en-Champagne aurait déjà tout réglé en ce qui concerne sa prochaine destination. Le média sévillan assure que malgré les avances de l’Olympique Lyonnais et du FC Barcelone, Aïssa Mandi se serait mis d’accord avec l’Inter Milan en vue d’une arrivée gratuite en Lombardie au terme de la saison. Pour convaincre le joueur du Betis, l’actuel leader du championnat d’Italie lui aurait offert un bail de quatre années assorti d’une rémunération de 2 millions d’euros nets par saison.

Un nouvel échec en perspective donc pour Juninho.





Afficher les commentaires