PSG Mercato : Wijnaldum dit pourquoi il a snobé le Barça !

PSG Mercato : Georginio Wijnaldum convaincu par le discours de Pochetino. Publié par JEAN-LUC D le 22 juillet 2021 à 23:01

Laissé libre par Liverpool cet été, Georginio Wijnaldum a préféré le PSG au Barça pour poursuivre sa carrière. Présenté à la presse ce jeudi, le milieu de terrain néerlandais est revenu sur les raisons qui ont justifié son choix en faveur du club de la capitale.

Georginio Wijnaldum convaincu par le discours de Pochetino

Après une élimination en huitième de finale de l’Euro et quelques semaines de vacances, la première recrue estivale du Paris Saint-Germain est finalement arrivée dans la Ville Lumière. En conférence de presse cet après-midi, le nouveau coéquipier de Neymar et Kylian Mbappé a révélé que le discours de Mauricio Pochettino, qui le voulait déjà quand il était à Tottenham, a beaucoup pesé dans son choix.

« J’étais en fin de contrat, et plusieurs clubs m’ont contacté. Quand Paris est venu à ma rencontre, tout s’est très bien passé, et j’ai eu rapidement envie de rejoindre le Paris Saint-Germain », a déclaré le compatriote de Memphis Depay, parti au FC Barcelone, en conférence de presse avant d’ajouter : « Mauricio Pochettino m’avait déjà approché à l’époque, pour me faire signer à Tottenham, j’avais donc déjà beaucoup échangé avec lui. Tout le club m’a fait sentir qu’il me voulait vraiment, ça a beaucoup joué dans ma décision. »

Georginio Wijnaldum portera le numéro de Moise Kean

Arrivé mercredi après-midi, Georginio Wijnaldum a été présenté officiellement aujourd’hui devant les médias. S’il n’avait pas encore fait le choix de son maillot parisien ni choisi son nouveau numéro, c’est désormais chose faite. Engagé avec le PSG jusqu’en 2024, l’ancien protégé de Jürgen Klopp portera le numéro 18, laissé vacant par Moise Kean. Preuve que les négociations entamées entre Leonardo et les dirigeants d’Everton pour l’attaquant italien n’ont pas abouti à un accord. Le joueur de 21 ans ne reviendra donc pas à Paris la saison prochaine.





Afficher les commentaires