Bordeaux Mercato : Critiqué, Petkovic reçoit un soutien bienvenu

Vladimir Petkovic réalise un début de saison inquiétant sur le banc des Girondins de Bordeaux. Publié par Timothée Jean le 27 octobre 2021 à 19:58

Vladimir Petkovic réalise un début de saison inquiétant sur le banc des Girondins de Bordeaux. Le match nul concédé à Lorient (1-1), le week-end dernier, a un peu plus noirci son bilan en Ligue 1. Mais l’entraineur bordelais vient de recevoir un soutien en provenance de son vestiaire.

Bordeaux Mercato : Yacine Adli défend Pekovic

Arrivé cet été en remplacement de Jean-Louis Gasset, Vladimir Petkovic réalise un début de saison décevant sur le banc des Girondins de Bordeaux. Son bilan aux commandes du FCGB est inquiétant. L’entraîneur bordelais n’a remporté qu’une seule rencontre lors de ses onze matchs de Ligue 1.

Le club bordelais a concédé le nul le week-end dernier face au FC Lorient (1-1) et reste sur une série de cinq matchs consécutifs sans victoire. Ce manque de résultats commence à agacer les supporters girondins, au point où Vladimir Petkovic fait face désormais à une première vague de critiques.

Mais face à ces contestations, Yacine Adli est monté au créneau pour défendre son coach. Le milieu de terrain des Girondins de Bordeaux a dans un premier temps souligné les qualités de l’homme de 58 ans. « C’est un coach qui est beaucoup sur l’affect, sur l’humain. C’est quelqu’un qui gère très bien son groupe. Il est assez proche des joueurs. Après, il apporte vraiment au niveau de la tactique », a-t-il confié dans des propos rapportés par RMC.

Circonstances atténuantes pour Petkovic

Poursuivant, Yacine Adli a réitéré sa confiance à Petkovic. « Je pense que c’est un coach qui peut apporter beaucoup à cet effectif très jeune », a-t-il ajouté. Sous le feu des critiques, Vladimir Petkovic bénéficie même de circonstances atténuantes à Bordeaux, selon Adli.

« Il a eu une contrainte de temps, car il est arrivé et très vite le championnat a commencé donc il a fallu vite constituer une équipe. Il n’a pas eu une grande marge de manœuvre pour mettre des choses en place », a déclaré l’ancien Parisien. Quoi qu’il en soit, l’ancien sélectionneur de la Nati devra vite trouver la solution pour relancer la machine bordelaise, au risque de se retrouver sur un siège éjectable.





Afficher les commentaires