Equipe de France : ESTAC, un retour d'Adil Rami chez les Bleus ?

Adil Rami a signé à l'ESTAC Troyes cet été. Il évoque un éventuel retour en Equipe de France. Publié par Ange A. le 19 novembre 2021 à 12:21

L'ancien défenseur de l’Olympique de Marseille, Adil Rami, est revenu sur sa signature à l’ESTAC Troyes et a évoqué l’ Equipe de France.

Adil Rami justifie sa signature à Troyes

Après des mois de galère en Turquie puis en Russie, Adil Rami est de retour en France. Le défenseur qui avait quitté l’Olympique de Marseille en fracas, a rejoint l’ESTAC. L’ancien Marseillais s’est engagé pour une saison en faveur du promu, champion de Ligue 2 la saison dernière. Un choix que le défenseur central de 35 ans a tenu à justifier alors qu’il aurait pu rebondir en Major League Soccer (MLS). Outre la barrière linguistique et les restrictions liées au Covid-19, le Bastiais révèle avoir été séduit par le nouvel attrait pour la Ligue 1.

« Dans ma tête, j’allais partir à Los Angeles. Tout était calé et j’ai plein de contacts là-bas. Puis j’ai reçu trois offres de clubs de L1. Et la Ligue 1, c’est vraiment devenu une belle marque […] J’ai alors repensé aux États-Unis où le Covid empêchait pas mal de choses. J’ai réalisé qu’en France, on aime bien mon côté atypique et naturel. Et j’ai foncé […] J’en avais un peu marre de toujours me concentrer pour trouver le mot juste dans une autre langue », a expliqué le champion du monde dans les colonnes du journal Le Parisien paru ce vendredi.

Equipe de France : Un retour en Bleu, Rami répond

Adil Rami n'a pas renoncé aux Bleus

Dans sa sortie, Adil Rami a évoqué un éventuel retour en équipe de France. L’ancien de l’Olympique de Marseille n’a plus été convoqué chez les Bleus depuis novembre 2018. Le défenseur central aux 36 capes reste néanmoins au service de la sélection nationale si jamais le staff fait appel à lui. « Je ne suis pas complètement con et je vois le niveau de certaines jeunes. [...] On ne sait pas de quoi a besoin [Didier] Deschamps. Je peux aider. Renoncer de moi-même aux Bleus, jamais », a-t-il souligné. Cette saison, il compte quatre matchs (320 minutes) en Ligue 1 pour un but. Il en faudra bien plus pour convaincre le sélectionneur national.





Afficher les commentaires