OL Mercato : Peter Bosz en sursis avant d’affronter le LOSC

Peter Bosz, coach de l'OL menacé, de licenciement. Publié par ALEXIS le 07 décembre 2021 à 02:25

Le nul concédé aux Girondins à Bordeaux a plongé l’ OL en crise. Une défaite contre le LOSC, dimanche, pourrait sceller le sort de Peter Bosz.

L' OL a perdu trop de points dans le temps additionnel

L’ OL a basculé dans la deuxième moitié du classement de Ligue 1, précisément à la 12e place avec 23 points, après le match contre les Girondins à Bordeaux au Matmut Atlantique. Un match nul (2-2) qui a un arrière-goût de défaite, car l’Olympique Lyonnais a mené à deux reprises (1-0, 29e) puis (2-1, 41e), mais l’équipe de Peter Bosz s’est fait remonter chaque fois. Acculé elle a même marqué un but contre son camp, par le jeune Malo Gusto (18 ans). Mais ce n’est pas la première fois que l’ OL perd naïvement des points dans des matchs qu’il dominait, notamment la victoire la remontada de l’OGC Nice.

Les Lyonnais menaient (2-0) après 80 minutes de jeu, mais ils ont perdu le match contre le Gym dans le temps additionnel (3-2, 90e+5). Après Nice, ils ont encore été renversés par le Stade de Reims au Groupama Stadium dans le temps additionnel, mercredi dernier (1-2, 90e+3). Ajouté à cela la lourde défaite contre le Stade Rennais (4-1) au Roazhon Park lors de la 13e journée de Ligue 1. Pour les chiffres, l' OL a perdu 9 points cette saison à partir de la 85e minute de jeu et n'a pris que 4 points sur 12 possible, lors de ses 4 derniers matchs en championnat.

Peter Bosz vers un limogeage à la mi-saison

Vu le bilan de Peter Bosz (5 défaites, 5 nuls et 6 victoires), il est fort probable qu’il soit limogé à la mi-saison. Jean-Michel Aulas l'a certes soutenu après la défaite contre Reims, mais nul doute qu’une autre défaite, dimanche, face à Lille OSC (11e) pourrait précipiter le limogeage du coach néerlandais. Vincent Duluc, journaliste à L’Équipe, l’annonce d’ailleurs.

« Peter Bosz est vacillant sous le vent de l’hiver. L’ OL est 12e et c’est une position à laquelle Peter Bosz aurait du mal à résister à la trêve, parce qu’il est loin du compte, et parce que l’annonce par Juninho de son départ prochain peut pousser le club lyonnais à préparer la suite avec six mois d’avance », a-t-il écrit, après le nul de Lyon à Bordeaux.






Afficher les commentaires