Bordeaux : SRFC, accusé de racisme, Costil reçoit une vague de soutien

Benoit Costil, a été pris à parti lors du match opposant Bordeaux à Montpellier. Publié par Jules le 22 mars 2022 à 20:35

Au cœur d’une polémique suite à la défaite de Bordeaux dimanche, Benoît Costil, accusé de racisme par les internautes, bénéficie d’un large soutien.

Bordeaux : Benoît Costil accusé de racisme

Avec une nouvelle défaite dimanche contre Montpellier (0-2), les Girondins de Bordeaux sont au plus mal en championnat et notamment leur portier, Benoît Costil, qui se retrouve au cœur d'une polémique depuis deux jours. Pris à parti par les ultras bordelais à la mi-temps de la rencontre, le ton est monté entre le portier et les supporters du Matmut Atlantique. Après une altercation en fin de première période, les Ultras Marines, ont scandé "Costil Raciste", lançant une polémique dont les Girondins se seraient bien passé en ce moment.

Les Ultras Marines ont réagi sur leur compte Twitter en réitérant leurs accusations à l'encontre de certains "cadres", mentionnant les noms de Koscielny et de Costil. Ces derniers mentionnent également l'altération de Costil avec son coéquipier Anel Ahmedhodzic, qui, d'après eux, aurait des motivations racistes. Le portier de Bordeaux, qui n'a pas réagi à la polémique, était bel et bien présent à l'entraînement collectif ce lundi et a rencontré sa direction. Il leur aurait fait part de son souhait de quitter le club avant même la fin de la saison.

De nombreux soutiens pour Benoît Costil

Plusieurs voix sont montées au créneau pour défendre le gardien de 34 ans, notamment celle de l'entraîneur des gardiens de Bordeaux, Grégory Coupet, qui s'est exprimé à ce sujet sur son compte Twitter. "Je ne comprends pas d’où vient cette rumeur de racisme, car je peux vous certifier qu’il ne l’est pas", a-t-il déclaré, expliquant l'altercation entre Costil et Ahmedhodzic par "un problème de communication". Le reste du vestiaire se rangerait lui aussi derrière le portier, réfléchissant d'ailleurs à faire un communiqué en commun pour soutenir leur gardien. Du côté de la direction, aucune déclaration n'a été communiquée à ce sujet.

En plus du soutien de son vestiaire, Benoît Costil, qui évolue au FCGB depuis 2017, a reçu de nombreux messages de la part de certains supporters bordelais, mais aussi de nombreux supporters rennais, club qu'il a connu entre 2011 et 2017. Le hashtag #SoutienCostil, est largement repris sur les réseaux par les supporters du SRFC pour soutenir leur ancien gardien. Beaucoup d'internautes, depuis le début de la polémique, défendent donc l'international français qui sera libre de tout contrat dans quelques mois. Autant dire que le torchon brûle entre Benoît Costil et les ultras bordelais.






Afficher les commentaires