OM : Cette terrible nouvelle à 450 M€ pour Frank McCourt

Frank McCourt tourne à perte à l'OM Publié par Ange A. le 01 avril 2022 à 09:52

Propriétaire de Marseille depuis 2016, Frank McCourt est loin de tirer des bénéfices de ses importants investissements à l’ OM.

Importantes pertes pour Frank McCourt à l’ OM

Malgré les menaces, Frank McCourt a jusqu’ici fermé la porte à la vente de Marseille. L’entrepreneur américain n’hésite pas d’ailleurs a injecté d’importantes sommes à l’ OM. Ces investissements l’été dernier ont d’ailleurs permis à Pablo Longoria de réaliser un mercato d’exception. Le président marseillais a bouclé une dizaine d’arrivées. Seulement, le club phocéen peine à réaliser d’importants profits. Les grosses ventes escomptées l’été dernier n’ont pas eu lieu.

Pire, le club va perdre Boubacar Kamara gratuitement à la fin de la saison. Dans son édition de ce vendredi, L’Équipe s’est penché sur les pertes de McCourt depuis son arrivée en Provence. Elles sont abyssales. Le quotidien sportif assure qu’elles se sont élevées à 310 millions d’euros entre 2016 et 2020. Au terme de la campagne en cours, elles devraient culminer à 470 millions selon le quotidien sportif.

Des ventes et un énorme coup de pouce de la LFP

Le journal croit savoir que Frank McCourt sera pointilleux sur les ventes cet été. Le patron de l’Olympique de Marseille attendrait au moins 30 millions de bénéfices liées à la cession de joueurs. Une nouvelle qualification en Ligue des champions reconforterait également le boss de l’ OM. Outre ces entrées, l’entrepreneur bostonien devrait se frotter les mains grâce au coup de pouce de la LFP. À travers sa filiale commerciale, la Ligue a conclu un accord à 1,5 milliard d’euros avec CVC Capital.

Classé parmi les clubs de la Catégorie 2, Marseille va s’en sortir avec une enveloppe globale estimée à 80 millions d’euros d’ici 2024. Le club provençal va toucher une première tranche s’élevant à 16,5 millions en juillet. Il percevra ensuite 17,5 millions en 2023 puis 46 millions en 2024. Une petite bouffée d’oxygène pour l’homme d’affaires.

Afficher les commentaires