PSG Mercato : Un roc défensif arrive, Sergio Ramos vers la sortie ?

PSG Mercato : vers un départ de Sergio Ramos cet été ? Publié par JEAN-LUC D le 06 mai 2022 à 07:00

PSG Mercato : Un an seulement puis s’en va ? Arrivé l’été dernier, Sergio Ramos pourrait quitter le Paris SG pour laisser la place à un roc défensif.

PSG Mercato : Un champion d’Afrique pour oublier Sergio Ramos ?

« Oui, j’ai eu des discussions avec le PSG et d’autres clubs. Je n’aime pas trop parler de ça. J’essaye de botter en touche souvent. Mais c’est vrai qu’il y a eu un intérêt. Ça me fait plaisir, ça prouve que les gens voient les choses que je fais bien. Ça m’encourage à continuer dans cette voie. Et ça me fait plaisir d’être cité à côté de Sergio Ramos, c’est une idole pour tout le monde », déclarait Kalidou Koulibaly au micro de Canal+, en janvier passé.

À quelques semaines de la fin de saison et de l’ouverture du mercato estival, la presse italienne assure que le Paris Saint-Germain serait intéressé par le profil du défenseur central de Napoli. En effet, d’après les informations du journal Il Mattino, Leonardo serait déjà positionné pour tenter de récupérer le compatriote d’Idrissa Gana Gueye lors du prochain mercato estival. Même si l’affaire ne s’annonce pas de tout repos pour le directeur sportif du club parisien.

PSG Mercato : Grosse concurrence pour Kalidou Koulibaly

Débarqué en juillet 2014 en provenance de Genk pour 7,75 millions d’euros, Kalidou Koulibaly pourrait être en train de disputer ses derniers mois sous les couleurs du SSC Naples. Après neuf saisons à Naples, l’ancien gardien du FC Metz ne sera pas retenu en cas de belle offre, selon le quotidien transalpin Il Mattino. En effet, outre le Paris SG, Manchester City et le FC Barcelone voudraient également s’offrir les services du champion du monde 2014.

Toujours selon la même source transalpine, le Napoli exigerait pas moins de 45 millions d’euros pour laisser filer le compatriote de Gana Gueye. Pour céder son roc défensif, le Napoli attendrait un chèque d’au moins 45 millions d’euros, beaucoup moins les 100 millions d’euros réclamés il y a un an.

Affaire à suivre donc…






Afficher les commentaires