Bordeaux : Mercato, rétrogradation, Lopez fait des annonces fortes

Gérard Lopez, président de Bordeaux. Publié par ALEXIS le 22 juin 2022 à 00:43

Bordeaux Mercato : Gérad Lopez a fait le point sur la situation du FCGB, rétrogradé en National 1. Il a évoqué aussi les ventes et l’équipe de Guion en L2.

Bordeaux Mercato : Gérard Lopez mise sur la vente de joueurs

Avant son prochain passage devant la Commission de contrôle des clubs professionnels, le président de Bordeaux est confiant. Il l’a fait savoir sur sur RMC Sport dans l'émission Rothen s'enflamme. Pour combler le déficit financier, il compte en partie sur les transferts de joueurs. « Il y a de l’argent qui arrive de la Ligue (avec une aide à la relégation) et puis il y a environ la moitié qui viendrait des ventes », a rassuré le dirigeant des Girondins.

Rétrogradé en National 1 par la DNCG, lors de son passage devant cette instance, le 14 juin, le FCGB doit trouver « 22 millions d’euros » avant de se présenter de nouveau devant de la commission de contrôle en juillet. Mais le patron des Girondins est certain que la vente des joueurs programmée devrait couvrir ce montant. « En fait, cela se passe toujours comme cela avec la DNCG. Tous les clubs vendent et ce qu’il faut, c’est de donner une garantie sur les ventes. Avant même de faire les ventes, il faut donner une garantie. Et c’est là-dessus qu’il y a eu la plus grosse différence », a expliqué Gérard Lopez.

Retour impératif des Girondins en Ligue 1

Bordeaux est ainsi contraint de vendre ses joueurs qui ont la cote sur le marché des transferts. Hwang Ui-Jo, Alberth Elis, Jean Onana ou encore la pépite Sekou Mara. Toutefois, le club au scapulaire doit mettre une équipe compétitive en place, afin de remonter rapidement en Ligue 1, s’il est finalement maintenu en Ligue 2. Car selon le président des Bordelais, pour redresser la situation financière des Girondins, il faut impérativement retrouver l’élite. « La seule façon de fonctionner, c'est par le sportif et de remonter. C'est l'objectif », a-t-il lâché.

Concernant la nouvelle équipe de David Guion, le dirigeant hispano-luxembourgeois assure qu’il a anticipé la descente en Ligue 2. « Il y a beaucoup de travail qui a été fait, beaucoup de joueurs analysés et choisis, y compris avec l'entraîneur. L'idée c'est de construire un effectif avec des joueurs compatibles Ligue 2, expérimentés et avec du caractère. On ne peut pas s'attendre à ce que des joueurs de 19 à 20 ans portent le club. Il y a des joueurs qui se sont engagés avec nous moralement et verbalement, mais la situation fait que c'est compliqué pour les contrats », a-t-il déclaré.

Le président du FCGB, sûr de rester en Ligue 2

Au sujet de la rétrogradation, Gérard Lopez pense pouvoir convaincre la DNCG, et ainsi éviter un dépôt de bilan à Bordeaux. « On a anticipé à plusieurs niveaux. Le premier c’est que l’on connaissait le déficit et on savait comment le combler. […] Pour le dire vulgairement je remets la main à la poche », a-t-il annoncé, avant de conclure par des propos rassurants : « Est-ce que les Girondins de Bordeaux y croient ? Clairement oui. On ne passe pas par ces moments-là si on n'y croit pas dur comme fer. Il faut qu'on bosse pour y être. Moi qui y bosse tous les jours, je vous dis que j'y serai à 100% ».






Afficher les commentaires