Vente ASSE : Une dernière grosse révélation tombe pour les Verts

La Vente de l'ASSE traîne toujours. Publié par JEAN-LUC D le 11 septembre 2022 à 13:01

Annoncée comme imminente après la défaite contre l’AJ Auxerre , la vente de l’ ASSE traine à se concrétiser. Pourtant les offres ne manquent pas.

Vente ASSE : Un nouvel investisseur débarque dans le Forez

Si en octobre 2021, Bernard Caiazzo et Roland Romeyer ont officiellement annoncé leur souhait de céder l’AS Saint-Étienne à un nouvel investisseur capable de redorer le blason du club, un an après, le dossier de la vente des Verts n'a pas vraiment avancé. Entre candidatures peu sérieuses, avec notamment l'histoire du prince du Cambodge, et exigences financières abusives des deux co-présidents, le rachat de l’ASSE semble désormais au point mort. Relégué en Ligue 2, le club stéphanois est aujourd’hui moins attractif. Toutefois, les offres n'ont pas cessé d'arriver.

Et depuis plusieurs mois, le nom de l’homme d’affaires américain David Blitzer est associé à l’ASSE avec insistance. Blitzer a fait une proposition, mais rien n'a été finalisé avec Bernard Caiazzo et Roland Romeyer. Au grand dam des supporters stéphanois qui ne veulent plus des deux hommes à la tête de leur club. Mais d’après les informations du journal Le Progrès, un nouveau candidat vient de débarquer dans le Forez : le Canadien John Chayka. Une information de taille qui relance complètement le dossier de la vente de l’ASSE et qui va subitement redonner espoir aux supporters stéphanois après l'échec du dossier David Blitzer, échaudé par l'image sportive décevante de la formation ligérienne.

Vente ASSE : John Chayka en visite à Saint-Étienne

Loïc Perrin et Laurent Batlles (ASSE)

En effet, le journal régional explique que John Chayka aurait été aperçu en visite dans le Forez ces derniers jours. Toujours selon la même source, le mandat du cabinet KMPG a été renouvelé pour relancer la vente de l’ASSE. Plus jeune DG de l’histoire de NHL, l’homme d'affaires de 26 ans détient la société d'investissement JKC Capital et il est également le propriétaire de la franchise de hockey sur glace des Coyotes de l'Arizona depuis 2016. John Chayka veut maintenant ajouter un club de football européen à son patrimoine et a jeté son dévolu sur l'AS Saint-Étienne après avoir échoué à acheter le Standard de Liège.

Une vente de l’ASSE semble donc imminente, un soulagement pour les supporters stéphanois, lassés de la gestion de Roland Romeyer et de Bernard Caïazzo, alors qu’ils n’ont plus les moyens ou la volonté d’investir à Saint-Étienne. L’arrivée d’un nouvel acquéreur est d’autant plus cruciale que la succession des actuels propriétaires « crispe toujours l’environnement » dans le Forez. Mais les supporters stéphanois ne sont pas encore au bout de leur peine.

L’ASSE n’est plus à vendre !

Si l’intérêt de John Chayka a redonné espoir aux supporters de l’AS Saint-Étienne concernant le rachat de leur club de coeur, l’affaire serait encore très loin d’être dite. En effet, le quotidien L’Équipe refroidit carrément l’enthousiasme autour la vente de l’ASSE en révélant que malgré l'arrivée de Chayka à Saint-Étienne, le club historique de France ne serait plus à vendre, venant ainsi contredire les informations du Progrès. Le média sportif explique notamment que les présidents Bernard Caïazzo et Roland Romeyer préfèrent attendre que le duo Loïc Perrin-Laurent Batlles parvient à faire revenir le club en Ligue 1 pour retrouver de la valeur et faire rehausser les enchères pour une belle vente.

Le peuple vert va donc devoir patienter avant de voir leur club passer aux mains d’un autre investisseur. Pour le moment, la nomination de Laurent Batlles au poste d’entraîneur a calmé tout le monde et a redonné de la sérénité et des sourires. La refonte de l’effectif, bâti pour la Ligue 2 et les départs des gros salaires (Romain Hamouma, Wahbi Khazri, Denis Bouanga) ont également soulagé les dirigeants. Pour rappel, l'ASSE occupe actuellement la 15e place au classement de Ligue 2 après huit journées.