OM : Après la défaite face à Francfort, Marseille risque très gros

OM-Francfort : L'Olympique de Marseille s’expose à de très lourdes sanctions de la part de l’UEFA. Publié par Timothée Jean le 14 septembre 2022 à 15:34

Hôte du choc OM-Francfort en Ligue des Champions, hier soir, l’Olympique de Marseille s’expose à de très lourdes sanctions de la part de l’UEFA.

OM-Francfort : Le Vélodrome bientôt condamné à un huis clos

La série noire se poursuit pour l’Olympique de Marseille, qui n’arrive toujours pas à s’imposer sur la scène européenne. Auteur d’un début de saison remarquable en championnat, les hommes d’Igor Tudor ont connu une deuxième défaite consécutive face à l’Eintracht Francfort (0-1) mardi soir à l'occasion de la deuxième journée de Ligue des Champions. Malgré une première période très encourageante, l’ OM a été puni par les récents vainqueurs de la Ligue Europa grâce à Jesper Lindström, qui a inscrit l’unique but de la rencontre à la 43e minute de jeu.

La seconde période a été à l’avantage des Marseillais qui ont poussé afin de renverser la rencontre, sans succès. L’Olympique de Marseille s’incline à domicile et se retrouve déjà en mauvaise posture. Avec 0 point au compteur, le club phocéen est dernier du groupe D et la qualification pour le tour suivant de la compétition s’éloigne déjà. Et si cette défaite à domicile laisse quelques regrets aux Phocéens, le club pourrait connaître de lourdes sanctions en raison des débordements survenus au Vélodrome. RMC Sport assure en effet que l’UEFA devrait sanctionner l’ OM d’un match à huis clos au moins, pour usage de fumigènes et autres projectiles lancés dans les tribunes avant et pendant la rencontre.

L’Olympique de Marseille est déjà sous le coup d’un sursis

En effet, la tension est montée d’un cran entre les supporters des deux camps avec des tentatives d’affrontements avant le coup d’envoi du match entre l’Olympique de Marseille et l’Eintracht Francfort. Mais la mobilisation des forces de police a permis d’éviter le pire. Aucune dégradation n’est déplorée dans la ville. En revanche, la tension était palpable dans les tribunes du Vélodrome, où les échauffourées entre les supporters ont rapidement éclaté. Des fumigènes, pétards et autres engins pyrotechniques ont été lancés par des supporters d’un camp à l’autre.

Toutefois, ces débordements d’avant-match ont rapidement été maîtrisés par les forces de sécurité. Selon le quotidien sportif, une supportrice allemande a été blessée lors de ces échanges de projectile. L’instance de discipline de l’UEFA devrait rapidement se saisir du dossier. Étant sous le coup d’un sursis pour usage d’engins pyrotechniques depuis la demi-finale retour de Ligue Europa Conférence contre Feyenoord, l’ OM risque donc d’écoper de lourdes sanctions de la part de l’instance européenne. RMC Sport précise que le club phocéen devrait écoper d’un huis clos à domicile. L’Olympique de Marseille risque ainsi d’être privé de ses supporters pour la réception de Sporting Portugal, prévu le 4 octobre prochain au Vélodrome, ce qui serait un véritable coup dur pour les Marseillais.

OM-Francfort : "Saluts nazis", une enquête est ouverte

Si la soirée a été relativement bien maîtrisée par les forces de l’ordre, force est de constater que les supporters allemands ont multiplié les provocations autour du choc OM-Francfort. Un évènement déplorable fait beaucoup parler. Selon plusieurs vidéos diffusées sur les réseaux sociaux, quelques supporters allemands ont fait des "saluts nazis" après être entrés dans l’enceinte marseillaise. Ce comportement extrémiste a provoqué l’indignation de tous les côtés.

Via son groupe de supporters, l’Eintracht Francfort a aussitôt condamné ce geste fasciste et aide la police afin d’identifier les auteurs de ces actes. « Nous avons honte des gens qui sont venus de Francfort, portent l’aigle sur leur poitrine, et font un salut nazi. Vous n’appartenez pas à ce club, vous n’appartenez pas à cette ville », a dénoncé le club allemand. La préfecture de police des Bouches-du-Rhône a aussi signalé à l’UEFA ces incidents et a commencé son travail d’identification des auteurs présumés de ce geste prohibé. Ces derniers pourraient faire l’objet d’une procédure pour incitation à la haine raciale. L’enquête est toujours en cours.

Classée à haut risque, la rencontre entre l’Olympique de Marseille et l’Eintracht Francfiort s’est finalement bien déroulée dans l’ensemble. Les Marseillais peuvent cependant nourrir quelques regrets après la défaite concédée face à l’écurie allemande. Les hommes d’Igor Tudor devront rapidement réagir lors de la prochaine journée de Ligue des Champions afin de conserver leur chance de qualification pour le prochain tour de la compétition.



Afficher les commentaires