FC Nantes : Ligue Europa, l’Olympiakos veut jouer un sale coup au FCN

Christian Karembeu, légende du FC Nantes et directeur sportif de l’Olympiakos, s’est prononcé sur le match qui oppose les deux clubs, jeudi, en Ligue Europa.

FC Nantes : Karembeu évoque ses retrouvailles avec Kombouaré

Karembeu et Kombouaré à la Beaujoire lors de FC Nantes-Olympiakos

Christian Karembeu retrouve encore le FC Nantes, club dont il défendu les couleurs de 1990 à 1995, ce jeudi à 18h45 au stade Georgios Karaiskakis au Pirée, à l’occasion de la 6e et dernière journée de la phase de poule de la Ligue Europa. L’ancien milieu de terrain du FCN, désormais dirigeant de l’Olympiakos, va aussi retrouver Antoine Kombouaré, « un grand frère » qu’il a connu à Nantes pendant sa formation (1988-1990) à la Jonelière.

 

 

« Évidemment, je le vois comme le grand frère qui m’a accueilli à la Jonelière, qui m’a accueilli dans sa maison. C’est un modèle pour toute l’Océanie pas simplement la Nouvelle-Calédonie. […] Quand j’étais au FC Nantes, je l’appelais pour des conseils », a-t-il confié à France 3 Pays de la Loire, dans un entretien exclusif.

 

 

Le club de Waldemar Kita avait rendu un vibrant hommage à Christian Karembeu, lors du match aller à la Beaujoire (2-1), le 8 septembre.

L’Olympiakos a à cœur de sauver son honneur face au FCN

...

Alors que le FC Nantes peut encore se qualifier pour les 16es de finale de la Ligue Europa, l’Olympiakos est d’ores et déjà éliminé de la compétition. Pour que les Canaris passent, ils doivent non seulement remporter le match contre le club grec, et souhaiter que Qarabag n’en fasse pas autant contre le SC Fribourg, dans autre match du groupe G. Au pire des cas, le FC Nantes se contentera d’une place en Ligue Europa Conférence.

Mais Christian Karembeu a fait savoir que l’Olympiakos Le Pirée jouera le match contre les Nantais à fond pour sauver son honneur. Malgré le si important derby en championnat face au Panathinaïkos, dimanche. « On ne va pas laisser filer (le match, ndlr) », a-t-il rassuré.

 

 

« C’est l’opportunité pour les jeunes de pouvoir aussi être en vue. La Coupe d’Europe, c’est aussi la promotion d’un club. Si on a justement une pépinière, autant lancer des jeunes. Mais laisser filer le match non, je ne crois pas. Il y aura ici une ferveur des supporters que vous allez entendre dès jeudi. Personne ne va laisser le match ou lancer des fleurs », a-t-il prévenu.

 

 

Ayant concédé 3 défaites et 2 matchs nuls, l’Olympiakos est dernier du groupe G avec 2 points, alors que le FCN est 3e avec 6 points.