OM - Transfert: Baup évoque le mercato... et Alessandrini

Publié par Yoann JENAN le 03 juillet 2013 à 16:50

Pour sa première conférence de presse de la saison, Elie Baup a parlé du mercato de Marseille dans son ensemble tout en entretenant l'espoir pour Romain Alessandrini.

À un peu plus d'un mois de la reprise du championnat, Baup est revenu sur la stratégie adoptée par le club phocéen durant ce marché des transferts estival: "On travaille sur des joueurs qui connaissent bien notre championnat ou qui ont encore une marge de progression. Venir à Marseille, c'est une étape importante. C'est un club attirant par rapport à la participation en Ligue des champions, par rapport à tout ce qu'il représente", a précisé l'entraîneur olympien en conférence de presse. "C'est la stratégie définie, à laquelle j'adhère totalement. On continue à travailler sur les lignes que l'on s'est fixées, à savoir encore renforcer le secteur offensif et équilibrer au milieu et en défense. Je ne vais pas citer de noms. "

Concernant Romain Alessandrini, Elie Baup garde espoir: "Je suis, bien sûr, en relation permanente avec mon président qui est dans l'action. Et pour le moment on ne m'a pas dit que c'était fini ou que le joueur arrivait. Donc pour moi, pour le moment, l'espoir, enfin l'idée est toujours là." Si Frédéric de Saint-Sernin, le président rennais, a affirmé à nouveau hier son refus catégorique de vendre sa pépite cet été, le natif de Marseille a quant à lui bien envie de rejoindre son club de coeur. Il semble donc difficile de le retenir. D'autant que l'OM n'a pas dit son dernier mot.

En attendant, les champions de France 2010 vont devoir se contenter du transfert bouclé de Dimitri Payet, dont le coach phocéen a déjà dit tout le bien qu'il en pensait: " Payet, c’est un bel effort financier de l’OM pour faire venir ce grand talent. Il y a eu une grosse implication financière. C’était une des priorités, pas la seule, mais il était important d’avoir un joueur d’un tel talent, qui sait être passeur, tire bien les coups de pied arrêtés et qui peut jouer sur tout le front de l’attaque. L’idée, c’est qu’il occupe le côté droit, même s’il peut jouer partout. (...) À travers le choix de Dimitri, c’est l’efficacité que l’on recherche, l’idée, c’est d’avoir de la qualité dans la finition ", a expliqué l'entraîneur à la casquette.

Même s'il n'attirera pas des joueurs de classe mondiale comme le font Paris et Monaco, Marseille est encore loin d'avoir terminé son mercato.

Afficher les commentaires