Mercato : Rémy vers Arsenal, Barton de retour à l'OM... c'est désormais envisageable

Si le mois de juillet est souvent associé aux soldes dans l'Hexagone, les bonnes affaires pourraient se faire du côté de Loftus Road cet été.

Tandis que les Queens Park Rangers sont sur le point de retrouver l'élite du football anglais, le club serait néanmoins contraint de vendre une pléthore de joueurs au terme de la saison. La presse britannique annonce en effet que les Londoniens doivent aujourd'hui faire face à une dette colossale de 177 millions de livres, soit plus de 200 millions d'euros.

Afin de remédier à ce problème, le président Fernandes et son équipe envisageraient de se séparer des plus gros salaires de l'effectif. Au total, vingt-six joueurs seraient concernés si l'on en croit le Daily Mail. Le quotidien assure par ailleurs que des noms biens connus de notre Ligue 1 pourraient plier bagages durant l'intersaison.

La grande braderie est ouverte

Pisté par Arsenal, Loïc Rémy, que le club souhaitait conserver, devrait finalement être sur le marché des transferts cet été. Prêté sans option d'achat à Newcastle, l'international français est également susceptible de prolonger son aventure au sein de la Toon Army. Autre ancien marseillais, Stéphane Mbia serait lui aussi invité à se chercher un nouveau club. D'autres noms ronflants tels que ceux de Joey Barton, Esteban Granero (ex-Real Madrid), Shaun Wright-Philips (ex-Chelsea), Richard Dunne, Jermaine Jenas ou encore Adel Taarabt, actuellement en prêt du côté de Milanello, prendraient un chemin identique.

En dépit d'une situation financière catastrophique, Tony Fernandes a réagi, assurant que le groupe pouvait faire face à ce cataclysme. "Notre objectif et notre détermination d'accomplir nos objectifs à long terme ne sont pas atteints. La clé du groupe à court terme est de retrouver la Premier League. Le conseil d'administration croit qu'une restructuration de l'effectif est nécessaire afin d'y parvenir. Les dirigeants ont une attente raisonnable. L'entreprise et le groupe disposent des moyens adéquates pour continuer d'exister dans le futur."





Par Eitel Mabouong
Publié le 08 mars 2014 à 00:47 | mis à jour le 08 mars 2014 à 00:47

Facebook
Twitter
email
Whatsapp