FC Barcelone : L'Atlético menace le Barça pour Griezmann

Griezmann intéresse l'Atlético de Madrid Publié le 20 novembre 2020 à 08:05

Antoine Griezmann semble chanceler depuis sa signature au FC Barcelone en 2019. Ancien club du champion du monde tricolore, l’Atlético Madrid suit la situation du joueur avec attention.

Antoine Griezmann dans le dur au Barça

Recruté durant l’été 2019, Antoine Griezmann ne fait pas l’unanimité au FC Barcelone. Patron du vestiaire catalan, Lionel Messi n’a jamais apprécié la venue de l’ancien de l’Atlético Madrid. Le sextuple Ballon d’Or aurait préféré un retour de Neymar Jr au Barça plutôt que la signature du champion du monde tricolore. Ces derniers jours, des tensions entre le clan de l’ancien colchonero et l’Argentin ont rejailli. Jeudi, le Français a même été apostrophé par un socio à la sortie de l’entraînement. Ce supporter demandait au numéro 7 blaugrana de « respecter Messi ». Du côté de Madrid, l’Atlético suit toujours son ancien attaquant vedette. Président de l’autre grand club de la capitale espagnole, Enrique Cerezo est peiné par les tourments de Grizou en Catalogne.

Un retour à l’Atlético dans les tuyaux ?

Le dirigeant madrilène rappelle à ce sujet avoir prévenu Antoine Griezmann avant son transfert au FC Barcelone. « Lors de son départ, je lui ai dit sincèrement: J’espère qu’ils te traiteront aussi bien qu’à l’Atéltico », a révélé Enrique Cerezo jeudi soir sur la Cadena Ser. Peiné par la situation de son ancien protégé, le patron des Colchoneros ne ferme pas la porte à son retour à Madrid. « Vous savez, la vie est faite de rebondissements. Qui aurait pu penser que certains joueurs, qui sont partis de l’Atlético, sont revenus ? Certains sont revenus, d’autres jamais. On ne sait pas », a poursuivi le dirigeant madrilène. Les Colchoneros avaient empoché 120 millions d’euros suite à la vente de Griezmann. Lequel est encore sous contrat avec le Barça jusqu’en 2024. En cas de retour à Madrid, il pourrait notamment retrouver Luis Suarez parti libre de Barcelone cet été.





Par Ange A.

Facebook
Twitter
email
Whatsapp