OM : Un appel à « faire tomber » les dirigeants lancé

OM : Un appel à « faire tomber » les dirigeants lancé Publié par Matthieu le 15 février 2021 à 14:30

L'OM s'installe dans la crise avec la guerre ouverte déclenchée entre une bonne partie des supporters marseillais et la direction du club, Jacques-Henri Eyraud en tête. Deux semaines après l'intrusion au centre d'entraînement de la Commanderie, ayant entraîné des incidents mais aussi une vague d'arrestations chez les fans de l'OM, la situation ne s'est pas vraiment arrangée. Et le match face aux Girondins de Bordeaux (0-0), dimanche soir pour la clôture de la 25e journée de Ligue 1, a révélé le point commun entre les supporters des deux clubs, qui partagent une même haine de leurs directions respectives.

Faire front contre la direction

Impossible de rabibocher la direction de l'OM avec ses supporters. Le mal est fait et Jacques-Henri Eyraud est plutôt entré en guerre qu'il n'a joué l'accalmie. L'intrusion au centre Robert-Louis-Dreyfus, les débordements qui y ont eu lieu et les dégradations ont été suivis d'une chasse aux sorcières à Marseille. Ou plutôt d'une chasse aux supporters, puisqu'une plainte a été déposée contre certains Ultras marseillais. De quoi mettre en colère René Malleville, supporter historique du club phocéen, à l'antenne de Radio Star. "Cela m’a fait bondir, a réagi Malleville. Jacques-Henri, tu avais 16 ans quand les Ultras se sont créés. Tu ne savais même pas où était Marseille. Tu avais 19 ans quand les South Winners se sont créés. Tu es en train de dynamiter l’histoire de l'Olympique de Marseille. Les supporters font partie de l’histoire de l'OM. Tu nous fais honte. On est une famille. Tu dépasses les bornes. Je suis contre les violences. Mais ne t’étonnes pas s’il y a des débordements. Ce ne sera que de ta faute, tu as porté plainte, cela aurait pu s’arranger avec une discussion."

À l'OM comme à Bordeaux, la colère des supporters légitime

Un constat amer, qui a aussi des répercussions sur les performances des joueurs, pensent Daniel Riolo, chroniqueur pour RMC, à l'image du triste match entre les Girondins de Bordeaux et l'OM, dimanche soir. "Ce sont deux clubs importants. Tu n'as pas le droit de proposer un match pareil. Bougez, donnez-vous ! Il n'y a rien ! Tu joues avec onze supporters marseillais et onze supporters bordelais, les gars vont plus se donner sur le terrain parce qu'ils connaissent l'histoire de ce match-là", a pesté le polémiste.

Avant d'appeler à une révolte, pacifique, chez les fans de Marseille comme des Girondins. "Les supporters de l’OM et de Bordeaux, qui ne s’aiment pas, ont un point commun en ce moment, c’est qu’ils détestent les dirigeants de leur club respectif. Ils se retrouvent, sans le vouloir dans la détestation de leur présidence. Comment veux-tu ne pas les comprendre ? T’as juste envie de leur dire attention : "Ne faites pas cons, n’allez pas devenir violent, trouvez le moyen de faire tomber ces directions, boycottez, désertez les stades, faites des manifestations…" Mais ce n’est pas possible, on ne peut pas avoir deux clubs aussi importants en France dans des situations aussi déplorables, ça c’est un drame. Le dimanche soir, au moment où Canal+ récupère le prime-time, tu as cette nullité là..."



Afficher les commentaires