OM : Les groupes de supporters organisent la lutte anti-Eyraud

OM : Les groupes de supporters organisent la lutte anti-Eyraud Publié le 19 février 2021 à 16:30

L'OM va mal : la guerre est ouverte entre la présidence du club, de Jacques-Henri Eyraud au priopriétaire du club Frank McCourt, et les supporters marseillais. Ces derniers ont tenu une conférence de presse pour demander à nouveau le départ du président de l'Olympique de Marseille, voire la cession du club à de nouveaux actionnaires. Les six groupes officiels étaient présents au Pharo pour dénoncer les dernières politiques menées par le club à leur encontre, et le mal qu'ils estiment qu'Eyraud fait à leur "raison de vivre" et au peuple marseillais.

Les groupes de supporters de l'OM demandent à nouveau le départ de Eyraud

Les représentants des six groupes de supporters officiels ont donc tenu une conférence de presse au Pharo. Marcel Dib était aussi présent "pour représenter la multitude de joueurs" ayant soutenu les supporters. "C'est une vague qu'on ne soupçonnait pas, mais quand la ville est touchée, on peut compter sur le soutien de tous les Marseillais", a déclaré le président des Dodgers, Christian Cataldo, dans un communiqué. "Nous remercions l’ensemble des personnes ayant apporté leur soutien. Les groupes de supporters sont au cœur de la cité phocéenne, bien loin de l’agora fantasmé. Nous sommes la voix des supporters, écœurés par la politique des dirigeants. Le podium Covid (2e de Ligue 1, ndlr) de l’année dernière ne sera pas l’arbre qui cache la forêt. Cinq ans après le rachat, l’objectif sportif n’a pas été atteint et ne le sera pas cette saison. Tous les constituants du club : joueurs, entraîneurs, président, actionnaire fantôme ont leurs responsabilités."

Rappelant un à un tous les griefs portés à la direction et toutes les erreurs de Jacques-Henri Eyraud, les supporters ont conclu ainsi : "Nous ne vous reconnaissons plus comme dirigeant de l'OM. Il est temps de partir. Si vous voulez nous enlever notre vie, nous on la défend. On veut vivre notre passion, c'est difficile depuis un an. On ne peut pas nous enlever ça, ça serait nous arracher le coeur." Avant d'ajouter : "La rupture est claire et définitive pour tout le monde." D'une même voix, Rachid Zeroual a mis la responsabilité de la fin du dialogue dans les mains de Eyraud : "C'est Eyraud qui a rompu le dialogue, en nous envoyant ces lettres, ces mails...", en référence aux mises en demeure reçues par les clubs de supporters.

Des manifestations massives à prévoir ?

"On sait qu'il y a mis des billes dans ce club, a continué Zeroual, figure des South Winners. C'est pour ça que ça va être difficile de le faire partir. Certains se sont laissés emporter par leurs émotions à la Commanderie, c'est entre les bras de la justice. Pour la suite, si McCourt veut garder Eyraud, il va s'opposer au peuple marseillais. On fera des manifestations. La seule chose qu'on demandera, c'est qu'il dégage de Marseille." De son côté, Christian Cataldo espère une prise de conscience des dirigeants de l'OM : "Peut-être qu'il peut réfléchir, regarder la situation, ne pas être obtus. Tout le monde est contre lui. On reçoit des milliers de coups de fil pour nous demander quand on manifeste. On a voulu pour le moment calmer le jeu, mais il joue avec notre ADN. (...) Quand on attaque la famille, on se rassemble et on se défend ensemble. On est marseillais et supporters de l'OM." Avant de conclure : "On est derrière notre équipe, on sera toujours derrière. Le sujet n'est pas l'équipe, c'est la direction. L'équipe est mal faite, l'entraîneur est parti, mais le problème, c'est la direction."





Par Matthieu