OM : Incidents Classico, la sentence est tombée. Enorme coup dur !

OM-PSG débordements : la sentence est tombée ! Publié par Thomas le 27 octobre 2021 à 15:58

La rencontre avait été chaude sur et en dehors du terrain. Dimanche dernier, de violents affrontements avaient éclatés entre supporters marseillais et forces de l’ordre aux abords du Stade Vélodrome dans la foulée du choc OM-PSG qui s’était soldé par un score nul et vierge. Ce mercredi, la justice a rendu son jugement. Elles vont de simples amendes à des peines de prison.

OM : Incidents, la lourde peine pour les supporters

L’affiche avait été classée à haut risque par les autorités locales qui avaient décidé pour l’occasion de prendre des mesures conséquentes afin de minimiser d’éventuels incidents durant le Classico. Après avoir interdit la venue des fans parisiens, Marseille a par la suite pris la décision d’équiper les stadiers de filets amovibles, pour les déployer lors des phases arrêtées des Rouge et Bleu (sur les corners notamment). Des mesures considérables, qui font échos aux débuts tumultueux du championnat de France cette saison.

Malheureusement, l’Olympique de Marseille n’a pu échapper à certains débordements, que ce soit dans le stade, avec des jets de projectiles intempestifs, et même une intrusion sur la pelouse à la 70e minute (mettant au passage fin à une action dangereuse du PSG), ou alors à l’extérieur, où de grosses échauffourées ont éclaté. Au total, ce sont 21 personnes associées de près ou de loin à l’ OM, qui ont été jugées ce mercredi pour leur implication dans les troubles de foule qui ont entaché le Classico de dimanche.

Comme le rapporte le quotidien local La Provence, 14 des personnes arrêtées ont eu la possibilité de plaider coupable immédiatement, le juge approuvant des peines allant d'amendes à cinq mois de prison avec sursis. Tous les inculpés se sont vu imposer une interdiction de stade d'un an et devront se présenter au commissariat avant chaque match de Marseille. D'autres supporters qui avaient été trouvés en possession de fumigènes ont été condamnés à des amendes à verser quotidiennement, ainsi qu'à des interdictions de stade du même type.

Enfin, pour l’individu qui s’était introduit sur le terrain, un simple rappel à la loi a été opéré par le procureur, après avoir été laissé libre à l’issue de sa garde à vue. Ce dernier n’aurait d’ailleurs aucun lien avec l’ OM.





Afficher les commentaires