OL-OM : Reprise du match, Marseille répond à Jean-Michel Aulas

Après l’arrêt du match OL-OM, Jean-Michel Aulas a jeté la faute sur les Marseillais. Publié par Timothée Jean le 22 novembre 2021 à 10:25

Après l’arrêt du match OL-OM, Jean-Michel Aulas a jeté la faute sur les Marseillais. Une sortie vite démontée par les dirigeants phocéens.

OL-OM : Jean-Michel Aulas accuse les Marseillais

Une soirée honteuse pour le football français. Ce dimanche soir, le choc entre l’Olympique Lyonnais et l’Olympique de Marseille a été interrompu dès la troisième minute de jeu. Alors que Dimitri Payet s’apprêtait à tirer un corner, le capitaine marseillais a été victime d’un jet de bouteille sur la tête. Face à cet incident et les tensions qui ont suivi, l’arbitre de la rencontre, Ruddy Buquet, a décidé d’interrompre la rencontre.

Après plus d’une heure de discussions dans les coulisses du Groupama Stadium, l’officiel a finalement décidé de stopper définitivement cet Olympico. Et si les deux clubs ont accepté le verdict de l’arrêt définitif du match, le président de l’OL, Jean-Michel Aulas n’a pas vraiment apprécié le déroulé de la prise de décision.

Il reproche aux Marseillais d’avoir mis la pression sur l’arbitre. Le président de l’Olympique Lyonnais explique en effet que « la décision de reprendre le match avait été prise après une réunion de près d’une heure en présence du Préfet de région ». Seulement, « la réaction des Marseillais a été extrêmement vigoureuse ». L'arbitre, Ruddy Buquet, a alors décidé de changer d'avis. Une volte-face regrettable pour Jean-Michel Aulas, car selon lui, tout était réglé pour que la rencontre reprenne dans de meilleures conditions.

Jacques Cardoze contredit Jean Michel Aulas

Mais la direction de l’ OM conteste cette version des faits. Le directeur de communication de l’Olympique de Marseille, Jacques Cardoze, explique que la position de l’arbitre était claire sur le sujet. « Il y avait un risque de trouble à l'ordre public. C'est le rôle de l'état, donc du préfet, de l'expliquer. Mais d'un point de vue sportif, monsieur Buquet a été très clair. Il a toujours été très ferme sur ses positions, en disant que l'équité sportive ne serait pas respectée. Comment reprendre un match quand vous savez qu'un de vos joueurs a été touché ? », a lâché le dirigeant marseillais pour L'Équipe du Soir.

Si les paroles divergent sur le déroulé de la prise de décision, les dirigeants de l’ OL et OM sont néanmoins unanimes sur la nécessité de prendre des décisions fortes afin d’éviter que de tels incidents se reproduisent. Des sanctions plus strictes et sévères sont attendues.






Afficher les commentaires