OL : Aulas pique une grosse colère pour le choc contre le PSG !

Jean-Michel Aulas, président de l' OL. Publié par JEAN-LUC D le 06 janvier 2022 à 22:43

En clôture de la 20e journée de Ligue 1, l’ OL accueille le PSG dimanche soir. Avant ce choc, Jean-Michel Aulas ne décolère pas à Lyon.

Pas de dérogation sur la jauge dans les stades pour OL-PSG

Depuis le début de la semaine, en raison de la recrudescence des cas de COVID-19 dû au variant Omicron, les autorités ont décidé d’instaurer des jauges pour les évènements forte mobilisation. Et le monde du football est en ligne de mire. En effet, dans les stades de football, la jauge est limitée à 5.000 spectateurs déterminés à l’extérieur.



Elle est de 2.000 personnes à l’intérieur. Mais plusieurs observateurs ne comprennent pas que cette jauge ne soit pas proportionnelle à la capacité de l’enceinte. À Lyon, c’est nommant le point de vue de Jean-Michel Aulas pour le Groupama Stadium.

Dimanche prochain, pour la réception du Paris Saint-Germain, le stade de l’Olympique Lyonnais avec une capacité d’accueil d’environ 60.000 places devra donc se contenter d’ouvrir ses portes à 5000 personnes. Le préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes et du Rhône, Pascal Mailhos, a assuré jeudi qu’aucune dérogation ne sera possible sur cette jauge pour le match entre les Gones et les Parisiens.

« J’ai reçu le président Aulas hier pour lui indiquer que la jauge était très clairement indiquée à 5000. Pour le moment, c’est sur cette base-là que nous organisons cette manifestation, ce match de la fin de la semaine. 5000, c’est la règle et, pour le moment, il n’est pas question d’aller au-delà de 5000 », a déclaré le préfet dans des propos relayés par Olympique et Lyonnais. Bien évidemment, cette décision n’est pas du goût du club olympien.

OL : Aulas veut 20.000 personnes contre le PSG

Pour la rencontre de la 20e journée de Ligue 1 l’opposant au Paris Saint-Germain, l’OL espérait pouvoir convaincre les autorités de la région Auvergne-Rhône-Alpes et du Rhône pour bénéficier d’une dérogation de la part du gouvernement, afin d'accueillir 20.000 spectateurs. Mais l’autorité n’est pas allée dans le même sens que Jean-Michel Aulas et les décideurs lyonnais. Une décision qui a mis en colère les dirigeants de l’Olympique Lyonnais, à l'instar du directeur du Groupama Stadium, Xavier Pierrot.

« On est très en colère. Les décisions gouvernementales sont totalement incohérentes. On a mis à disposition le stade comme centre de vaccination, on a poussé notre personnel et le public à se faire vacciner, on pousse encore à la troisième dose, et pour remercier les gens qui se sont fait vacciner à contrecœur, on leur dit qu'ils ne pourront pas venir voir le match », a lancé le dirigeant lyonnais dans les colonnes du journal régional Le Progrès.

« L’OL a donc choisi de continuer à se battre. On ira jusqu'au bout. Le sport a servi de levier pour que les gens aillent se faire vacciner, on espère obtenir gain de cause d'ici la fin de semaine, car on ne veut pas avoir à choisir entre nos abonnés pour le match contre le PSG », a-t-il ajouté.

Affaire à suivre donc…