FC Nantes Mercato : Kombouaré lâche une décision fracassante

Pas de départ en vue de Simon du FC Nantes Publié par Ange A. le 15 août 2022 à 08:05

FC Nantes Mercato : Antoine Kombouaré s’est montré ferme concernant l’avenir d’un de ses attaquants annoncés sur le départ cet été.

FC Nantes Mercato : Kombouaré blinde un autre attaquant

Le FC Nantes peine en ce début de saison. Après deux matchs de championnat et la gifle reçue contre le PSG lors du Trophée des champions, Nantes court encore après son premier succès. Pour Antoine Kombouaré, l’arrivée de nouveaux renforts va permettre de changer cette dynamique négative. S’il attend des recrues, le coach du FCN ne compte plus se séparer de ses éléments importants. Annoncé avec insistance au LOSC, Ludovic Blas devrait finalement rester à quai. Une tendance confirmée par le président nantais en personne vendredi en marge de la réception des Dogues. « Nous n’avons pas de discussions avec Lille. Je suis en phase à 100% avec Antoine [Kombouaré]. À un moment, il faut prendre des décisions dans l’intérêt du club », avait assuré Waldemar Kita à Europe 1. Outre Ludovic Blas, le coach nantais s’est montré ferme concernant Moses Simon.

Kombouaré ferme la porte à un départ de Moses Simon

Moses Simon parti pour rester à Nantes

Le virevoltant ailier nigérian est annoncé sur les tablettes de Nottingham Forest. Mais l’attaquant de 27 ans ne devrait pas découvrir la Premier League avec le promu cette saison. Dans une nouvelle sortie, Antoine Kombouaré a exprimé le souhait de conserver son attaquant. « Je ne veux pas que mon équipe s’affaiblisse. Simon et Ludo sont des joueurs très importants du collectif. On n’a que quatre attaquants, il faut donc les garder et travailler sur des renforts. C’est une urgence, c’est très clair », a indiqué le technicien kanak en conférence de presse.

Reste maintenant à savoir si à défaut de conserver ses stars, Nantes réussira à se renforcer cet été. Seules trois recrues ont jusqu’ici rejoint les rangs des Canaris : Moussa Sissoko, Evann Guessan et Mostafa Mohamed.



Afficher les commentaires