Départ de Bosz de l'OL, Aulas fait une grande annonce

OL Mercato : Aulas temporise après la défaite contre le RC Lens. Publié par Thomas le 03 octobre 2022 à 09:52

Battu par Lens et défait pour la 4e fois de suite en Ligue 1, l' OL inquiète les observateurs et voit son coach, Peter Bosz, se rapprocher de la sortie.

Le coach de l'OL, Peter Bosz, grille sa cartouche contre le RC Lens

Déjà très instable lors de l'exercice précédent après une série de mauvais résultats et une triste 8e place, Peter Bosz semble connaître les mêmes déboires cette saison. Maintenu à son poste malgré les critiques, le technicien néerlandais ne parvient toujours pas à convaincre dans son jeu mais également dans ses résultats, enchaînant hier soir une 4e défaite d’affilée en championnat. Dépassé par des Lensois plus conquérants, l’ OL a constamment subi les assauts Sang et Or, se faisant punir en fin de match (1-0) sur penalty.



Sur un siège éjectable, Bosz sait que cette nouvelle contreperformance pourrait sonner la fin de son ère à Lyon. Si l’ancien coach de l’Ajax continue d’affirmer que son avenir n’est pas en danger, ce dernier se rapproche de la sortie et voit la prochaine rencontre face à Toulouse comme sa dernière cartouche. Hier soir, après le nouvel échec des Gones, qui pointent désormais à la 7e place de Ligue 1, l’entraîneur de 58 ans a livré une analyse pour le moins étonnante, préférant rassurer pour la suite.

« Chaque défaite n’est pas la même, contre Lorient ou ce soir, c’est différent. Ils n’avaient pas tout donné contre Lorient. Je suis en colère, bien sûr. Je ne suis pas inquiet pour la suite, je suis inquiet, car on a perdu quatre fois, mais j’ai confiance pour la suite ».

OL Mercato : Aulas veut lui aussi calmer le jeu

Jean-Michel Aulas défend encore Peter Bosz après Lens-OL.

Alors qu’avec cette nouvelle défaite, l’Olympique Lyonnais bat un triste record datant de 1991, Jean-Michel Aulas a souhaité calmer le jeu, tirant du positif dans cet échec. Comme à son habitude, le préisdent rhodanien a réagi sur Twitter, déplorant un " OL bashing " ces derniers temps.

« Quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage : les défaites ne sont pas révélatrices de nos qualités d’équipe, ni des options du staff, poursuit-il. Il faut travailler et gagner enfin vendredi. »

Concernant son entraîneur, Peter Bosz, toujours en poste, Aulas botte en touche et demande (encore) de la patience envers le Néerlandais. Il indique toutefois qu’une reflexion sera prise après la rencontre de Toulouse, le vendredi prochain.

« On va préparer le match contre Toulouse et après on fera le point. On perd contre une bonne équipe et surtout par un arbitre qui décide du sort du match. Vincent Ponsot et Bruno Cheyrou font du très bon travail. Et il faut être patient avec Peter. »