FC Nantes : Domenech veut faire à Nantes comme Zidane au Real

FC Nantes : Domenech veut faire à Nantes comme Zidane au Real Publié le 15 janvier 2021 à 15:45

Le FC Nantes affronte le RC Lens, dimanche (15h), pour la 20e journée de Ligue 1. Les joueurs de Raymond Domenech doivent absolument renouer avec la victoire pour ne pas continuer à glisser au classement. Mais face à des Lensois séduisants depuis le début de saison, la tâche sera difficile pour les Jaune et Vert.

Les axes de travail de Domenech au FC Nantes

Raymond Domenech veut décrocher sa première victoire à la tête du FC Nantes, après deux matches nuls contre le Stade Rennais (0-0) et à Montpellier (1-1). Deux rencontres durant lesquelles l'entraîneur des Canaris a pu avoir un meilleur aperçu de son effectif, lui permettant de mettre en place trois axes de travail. "On réfléchit à nos entames de rencontres. Il y a une prise de conscience à avoir. Il faut qu'on joue un peu plus libéré au départ mais ça vient petit à petit. Un des objectifs est de garder la même manière de fonctionner et de jouer. On peut aussi, par périodes, être moins bien, subir, mais il faut garder cette qualité pendant 90 minutes. Le premier axe de progression est de structurer l'équipe et retrouver un bloc solide, ce qu'on a fait contre Rennes, a analysé Raymond Domenech. Le deuxième, c'était de retrouver de la qualité dans le jeu offensif, créer et animer le match. Cela ne s'est pas trop mal fait à Montpellier. Le troisième, c'est l'efficacité, et ça doit être un moteur. Ce sont là les trois piliers."

Une confiance qui revient au sein de l'effectif

Au FC Nantes, l'arrivée de Domenech a redonné confiance aux joueurs. Enfin, pas tout à fait. "Les joueurs ont repris confiance, je ne leur ai pas redonnée, a tenu à préciser le coach nantais. Ils doivent être conscients de leur potentiel et l'utiliser. S'ils ont repris confiance, c'est bien. La vie de groupe reprend. Le plaisir collectif... Ça se sent. Une équipe qui doute, à l'entraînement, c'est dur, terne. De ce côté-là, on a repris quelque chose. Ça veut dire qu'ils sont plus sereins. L'entraîneur impulse et donne un ton, mais ce sont les joueurs qui prennent confiance et qui réagissent. Ils doivent être réceptifs, puis actifs. Le rôle de l'entraîneur est de leur donner les moyens d'être eux-mêmes. Me mettre en avant, ce n'est pas l'objectif. Les joueurs n'aiment pas trop les changements de système et d'organisation. Zidane a stabilisé son équipe au Real Madrid et les résultats suivent. Ce n'est pas figé, mais je ne vais pas tout changer du jour au lendemain pour me dire que j'ai fait quelque chose. Ce n'est pas l'objectif."

Le RC Lens, un adversaire coriace

Désormais, le FC Nantes doit gagner. Mais c'est une équipe coriace qui va se présenter à la Beaujoire, dimanche (15h). "Le RC Lens est un adversaire performant depuis le début de saison. Elle bouscule son opposant, presse, met de la pression, a décrypté Raymond Domenech. Son système très offensif avec des latéraux qui montent haut pose beaucoup de problème en Ligue 1. Pour un promu, leur classement est une vraie belle performance. C'est solide. Leur envie de jouer fait qu'on n'est jamais à l'abri avec eux. Ils sont capables de renverser n'importe qui." Mais le coach des Canaris n'oublie pas l'essentiel : "L'étape suivante, c'est qu'il faut gagner des matches, c'est sûr. Pour avancer, il faut gagner."





Par Matthieu