Vente OM : rachat de Marseille pour 475 millions d’euros…!

vente OM : Yasir al-Rumayyan prêt à aroser Frank McCourt d'argent Publié par Gary SLM le 30 octobre 2021 à 19:32

La vente OM revient en une de l’actualité. Une offre de 475 millions d’euros pour le rachat de l’OM fait du bruit en Angleterre.

Vente OM : le PIF de Yasir al-Rumayyan veut débarquer en Ligue 1

Le rachat de l’OM par le PIF, le Fonds public d'investissement d'Arabie saoudite, est toujours d’actualité. Les propriétaires de Newcastle United veulent faire entrer l’Olympique de Marseille sous pavillon saoudien et leurs intentions se renforcent progressivement. Les collaborateurs de Yasir al-Rumayyan, le nouveau président des Magpies, également chef du PIF depuis septembre 2015, travaillent sérieusement sur la vente de l'OM par Frank McCourt.

En effet, avec un PSG qui fait la pluie et le beau temps en Ligue 1, le Qatar s’offre une belle vitrine pour la mise en avant de sa destination sur le plan touristique et diplomatique. Ce pays a astucieusement profité de cette publicité pour arranger sa réputation, un terrain sur lequel veut désormais l’attaquer son grand voisin l’Arabie Saoudite. Ce pays ne peut racheter que l’OM en France. L’équipe olympienne est la grande rivale du Paris Saint-Germain, ce qui assure une plus grande visibilité immédiate à son acquéreur dès la fin de la vente.

Rachat de l’OM : Frank McCourt devrait monter les enchères avant de céder

Frank McCourt va recevoir une première offre de 475 millions d’euros de la part du PIF, selon une information de Team Talk. Les dirigeants saoudiens devraient pouvoir convaincre l’américain avec leurs ressources financières illimitées dont ils disposent. Malgré les efforts de l’américain pour élever le niveau du club, son projet ne fait pas assez rêver les supporters marseillais. Ils souhaitent majoritairement un départ de l’actuel propriétaire pour laisser la place à des investisseurs capables de rivaliser avec ceux du PSG. Puisqu'il les sait puissants, Frank McCourt devrait exiger plus d’argent avant de céder le club phocéen.

La vente OM deviendra à coup sûr le sujet chaud du mercato estival à venir. Déjà les mois passés, Frank McCourt avait eu beaucoup de mal à se débarrasser du duo Mohamed Ayachi Ajroudi - Mourad Boudjellal, désireux de racheter l’Olympique de Marseille. Ces derniers avaient fait de grosses annonces avant de finalement disparaitre après la décision de l’homme d’affaires bostonien de donner une suite judiciaire à leur tentative déstabilisatrice du club.

Le patron de l'OM dos au mur ?

Frank McCourt, dans la conception de son projet, comptait sur la participation du club phocéen à la Super League. Cette compétition devait permettre à 12 ou 13 clubs de faire entrer de l'argent supplémentaire dans leurs caisses tous les ans. Mais selon Andres Martinez, un consultant sportif travaillant pour le Real Madrid, la "Super League a demandé à McCourt de résoudre au plus vite la question de l'acquisition du Vélodrome par l'OM". Voilà qui théoriquement devrait accélérer le rachat de l'OM par le PIF si cette information était vérifiée.

Sauf qu'aux dernières nouvelles, l'actionnaire de l'Olympique de Marseille s'était retiré du projet. "... Bien sûr, nous devons trouver un modèle qui soit durable et cela nécessite des changements. C'est l'effort entrepris par l'UEFA, que nous soutenons. Ce n'est pas le moment de briser ce modèle. C'est le moment de le transformer tout en restant fidèle aux valeurs fondamentales de la culture du football européen. Nous tous, à l'Olympique de Marseille, nous nous opposons fermement aux propositions formulées par quelques clubs pour créer une Super Ligue européenne.", disait un communiqué de l'OM le 20 avril 2021.

La Super League ne devrait donc en réalité pas conditionner la vente OM, mais avec l'absence de percée notable du club olympien en Ligue des champions, les moyens manquent pour consolider le projet. Sans un plan pour de nouvelles entrées d'argent, Frank McCourt devrait céder à une offre alléchante.

Après Ajroudi et Boudjellal, place au PIF pour le rachat de l'Olympique de Marseille

La menace d'une plainte n’aura pas longtemps éloigné les aspirants au rachat de l'Olympique de Marseille. Les nouveaux propriétaires de Newcastle United compteraient bien finaliser le rachat de l’OM dans les prochains mois. Ils voudraient aller vite parce que ce projet n'est pas leur dernier dans le football. Leur plan serait de racheter une équipe en Italie pour étendre leur toile partout en Europe. Créer un groupe de plusieurs clubs de football satellites comme le City Football Group des propriétaires de Manchester City serait la carte cachée de leur projet européen.

La mise en place de ce grand réseau devrait faciliter les transferts de joueurs d’un club à l’autre lors de chaque mercato. Cette trouvaille est d’autant plus ingénieuse qu’elle pourrait permettre à des pépites de s’aguerrir dans certains clubs avant de rejoindre ceux du groupe évoluant dans les championnats les plus importants.





Afficher les commentaires