ASSE : Claude Puel, grosses surprises et gros coups à prévoir

ASSE : Claude Puel, grosses surprises et gros coups à prévoir. Publié le 20 novembre 2020 à 13:30

L'ASSE version Claude Puel est frappée du sceau de la jeunesse. L'entraîneur des Verts est impressionné par le centre de formation forézien, prêt à lui fournir de jeunes joueurs à fort potentiel pour son projet de jeu. À l'avenir, et dès le match contre le Stade Brestois samedi (17h), le coach de l'AS Saint-Etienne compte bien surprendre son monde.

La jeunesse prend le contrôle de l'ASSE de Claude Puel

La saison 2020-2021 avait parfaitement débuté pour l'ASSE de Claude Puel. Avec une équipe à la moyenne d'âge parmi les plus basses de Ligue 1, l'AS Saint-Etienne avant remporté de façon convaincante ses trois premiers matches de championnat. L'entraîneur forézien s'était réjoui, avant la reprise, de la qualité du centre de formation stéphanois. "J’aime les préparations car elles servent à faire progresser les joueurs individuellement et le groupe en général, avait expliqué le technicien de 59 ans. C’est une phase qui permet de voir des jeunes en situation et d’inculquer des comportements. On a pu examiner et revoir la prestation des très jeunes joueurs en vidéo et en parler avec eux. C’est important pour le travail de formation, de développement du club et pour les joueurs qui peuvent se construire et s’aguerrir." Une façon de dire que son projet était parfaitement compatible avec l'ASSE.

Alors que Claude Puel avait fait du jeune (19 ans) Wesley Fofana son pilier en défense, le mercato a tout chamboulé. La direction de l'ASSE a cédé au gros chèque proposé par Leicester City, 35 millions d'euros hors bonus, et l'équilibre fragile de l'effectif stéphanois a vacillé. Les Verts sont alors entrés dans une dynamique infernale, avec sept matches sans victoire dont six défaites consécutives. Ils pointent au 15e rang de Ligue 1 et les nuages de critiques s'amoncèlent au-dessus de Claude Puel. "Ce n’est pas forcément surprenant, avait lâché l'ancien capitaine de l'ASSE, Loïc Perrin. C’est vrai qu’il y avait eu des victoires abouties. Mais depuis, pas mal de pépins se sont accumulés avec les absences de cadres comme Debuchy et Kolodziejczak mais aussi de Maçon, pas loin d’être le meilleur stéphanois du début de saison… Et on se retrouve avec une équipe avec de très jeunes joueurs. Il y a de la qualité mais on ne peut pas leur demander de faire gagner des matches. Les jeunes ne sont jamais meilleurs que quand ils sont bien encadrés. L’apprentissage ne se fait pas du jour au lendemain."

Claude Puel "amoureux du centre de formation"

Une mauvaise passe et des critiques qui n'ont pas entamé la confiance de la direction stéphanoise en Claude Puel. Dans Le Parisien, une source proche de l'état-major stéphanois avait déclaré qu'il "est toujours l'homme de la situation. Claude est apprécié, c'est un homme droit, intègre, avec de vraies idées. Actuellement, on a des difficultés, mais tout le monde passe par de mauvaises périodes. On va relever la tête". Le tout en lui laissant du crédit avec les jeunes. "C'est normal que ça prenne du temps", avait expliqué cette même source. Et Claude Puel ne dérogera pas à ses principes, surtout quand il voit le potentiel de la jeunesse de l'ASSE. "Il est tombé amoureux... du centre de formation !", a tweeté l'insider Mohameh Toubache-Ter.

Et ce n'est pas Charles Abi, l'attaquant de 20 ans, qui niera l'implication de Claude Puel avec les jeunes. "On a une très bonne relation professionnelle, a raconté le joueur. Il m'aide beaucoup dans ma progression. Il sait où je dois progresser et il me fait travailler. Il m'a pris à la fin de beaucoup d'entraînements pour me faire travailler là où je devais travailler. Je le remercie beaucoup pour ça parce que je sais que ça m'aide et que ça m'aidera pour ma carrière. S'il est difficile à passer quand il est au marquage ? Ça va, ce n'est pas le plus dur même si attention il a la gnaque encore (rires)." L'entraîneur de l'ASSE peut s'appuyer sur le potentiel de la génération qui a remporté la Coupe Gambardella 2019, dont certains membres évoluent avec la réserve.

De grosses surprises à venir à l'ASSE

Un joueur a tout particulièrement tapé dans l'oeil de Claude Puel ces dernières semaines. Il s'agit de Baptiste Gabard, milieu de terrain de 20 ans et pur produit de l'ASSE, comme le révèle Mohamed Toubache-Ter. "Baptiste Gabard va vivre son premier groupe pro en Ligue 1 pour Stade Brestois - ASSE, a écrit l'insider. Claude Puel a beaucoup aimé sa prestation en amical face à Grenoble." Vainqueur de la Gambardella en 2019, Gabard "est un bon soldat. Il ne lâche rien, il joue simple et n'a pas peut de s'engager dans les duels, détaillait un proche au site En vert et contre tous, qui a réalisé son portrait l'an dernier. Toute proportion gardée, il a un profil un peu similaire à Jérémy Clément ou Ole Selnaes." Même son de cloche auprès de son ancien coach, Razik Nedder : "J'ai la chance d'avoir des soldats avec moi et quand en plus ils ont une qualité technique au-dessus de la moyenne, ils peuvent très bien s'en sortir même sans jouer à leur poste."

Baptiste Gabard a donc tapé dans l'oeil de Claude Puel grâce à ses talents techniques, sa polyvalence et son abnégation. "Baptiste fait le job, cela montre l'état d'esprit du garçon. Il est prêt à jouer n'importe quand et à n'importe quel poste pour l'équipe", expliquait encore Razik Nedder en mars dernier. Et le milieu de terrain connaît l'ASSE comme sa poche, comme l'expliquait son frère, dans le staff de l'équipe féminine de l'ASSE : "Depuis plus de 10 ans, chaque week-end, c'est la même sensation : beaucoup de fierté de le voir porter ce maillot mythique. Le sacre en Gambardella ? C’était incroyable, l'aventure d'une vie. Et vivre ça à travers lui restera l'un des plus beaux souvenirs sportifs et familiaux." Lui qui souhaitait le voir "jouer, enchaîner les bonnes prestations en National 2, travailler et progresser", le voit récompensé de ses efforts avec ce premier groupe pro, à l'occasion de Stade Brestois - ASSE, comptant pour la 11e journée de Ligue 1, samedi (17h).





Par Matthieu

Facebook
Twitter
email
Whatsapp