PSG Mercato : Messi au PSG, les raisons (sérieuses) d'y croire

PSG Mercato : Messi au PSG, les raisons (sérieuses) d'y croire. Publié par Matthieu le 04 janvier 2021 à 13:45

Avec la prise de fonction de Mauricio Pochettino au PSG vient déjà l'heure du mercato et des projets d'avenir. Si on peut imaginer que la seconde partie de saison du Paris SG sera, pour l'entraîneur argentin, l'occasion de surtout prendre ses marques, l'équipe qui devra briller pour la saison 2021-2022 se construit maintenant, avec Lionel Messi en ligne de mire. La venue du sextuple Ballon d'Or chez les champions de France dépend de nombreux facteurs que Leonardo et Nasser al-Khelaïfi ont de leur côté.

Neymar, l'atout coeur

"Ce que je désire le plus, c'est rejouer avec Leo pour en profiter encore avec lui sur le terrain. Où jouerait-il ? N'importe où, ce n'est pas le problème, même à ma place ! Il faut qu'on le fasse dès la saison prochaine." Les mots de Neymar après la victoire du PSG sur la pelouse de Manchester United (3-1) ont créé des remous sur la planète football. Depuis, les rumeurs de l'arrivée prochaine de Lionel Messi, en fin de contrat avec le FC Barcelone, vont bon train. L'Argentin a lui même répondu à son ami dans une interview donnée à la Sexta. "Il faut demander à Neymar pourquoi il a dit que nous allions rejouer ensemble. Moi, je ne sais pas si je vais partir ou prolonger. Je vais attendre la fin de la saison. L'important, c'est de penser à l'équipe. Je ne veux pas être distrait par autre chose. Si je m'en vais, j'aimerais que cela se passe de la meilleure des manières."

La présence de Neymar au PSG est évidemment la raison numéro un qui pousserait Lionel Messi à tenter un nouveau challenge, alors que les deux amis souhaitent se retrouver. "Je confirme que nous avons un groupe WhatsApp avec Neymar et Luis Suarez, a précisé récemment le Barcelonais. On parle de temps en temps, surtout avec Luis, à qui je parle tous les jours. La dernière fois que Neymar et moi avons parlé, c'était après le tirage au sort des huitièmes de finale de la Ligue des champions, qui nous a opposés. Je lui ai dit que je ne voulais pas l'affronter dès maintenant. Mais Ney non plus ne voulait pas affronter Barcelone." En février, ce sera peut-être la dernière fois que Lionel Messi et Neymar s'affronteront sous des couleurs différentes... Mais le Brésilien n'est pas le seul à pouvoir faire pencher la balance. Un autre Argentin, en fin de contrat également, a un rôle à jouer dans cette affaire. Car le PSG cherche en effet à prolonger Angel Di Maria, selon L'Equipe, dans le but d'avoir un argument de plus à proposer à Messi.

Mauricio Pochettino, l'argument massue

Outre des joueurs, l'autre élément déterminant en faveur d'un départ de Messi pour la France est donc l'arrivée sur le banc du Paris SG de Mauricio Pochettino. Selon les dernières révélations de El Chiringuito, les deux hommes entretiennent "une très bonne" relation. Leur nationalité les rapproche, bien sûr, mais Messi apprécie particulièrement le style de "Poche". Ce n'est d'ailleurs plus un secret, le joueur du FC Barcelonea tenté à plusieurs reprises de faire venir son compatriote sur le banc du club catalan. La RAC1 avait effectivement révélé que le sextuple Ballon d'Or souhaitait voir arriver Pochettino au Barça il y a quelques mois, avant la nomination de Ronald Koeman. Dès janvier 2020, la Pulga avait indiqué ce choix à ses dirigeants. Mais Josep Maria Bartomeu, alors en conflit avec sa star avant de démissionner, avant finalement opté pour le technicien néerlandais. De son côté, Mauricio Pochettino ne verrait, de toute évidence, aucun inconvénient à l'arrivée de Lionel Messi au PSG.

Le PSG, mastodonte financier

Au-delà de l'aspect sportif, Lionel Messi veut également des assurances matérielles et financières. Le Barça ne peut rien lui offrir financièrement de plus qu'il n'a déjà. C'est peut-être même pire pour les Catalans, qui ont subi de plein fouet la crise financière liée au Covid-19, alors que le club était déjà dans une situation critique. Près de 130 millions d'euros d'économies sur les salaires sont préconisées au plus vite pour ne pas glisser vers des sanctions. Alors que le FC Barcelone semble incapable de débourser une dizaine de millions d'euros pour s'offrir Memphis Depay, on voit mal comment il pourrait proposer une prolongation digne de ce nom à Lionel Messi et, parallèlement, demander une baisse des salaires des joueurs.

Pour le journal Gol, "il a des discussions très avancées avec le PSG", notamment pour ces raisons. Selon le média espagnol, Lionel Messi "pourrait signer au plus tard durant la première semaine de février". Car le PSG a les moyens de s'offrir l'Argentin, contrairement aux Catalans. "À Paris, ils ont mis sur la table un contrat énorme, en incluant une maison clés en main et une école pour ses trois garçons. Messi a dit qu’il voulait jouer un jour en MLS. La question est juste de savoir s’il fera escale au PSG. Et si le panorama ne diffère pas de l’état actuel des choses, la réponse sera oui", poursuit le journal sportif.

Le FC Barcelone, l'instabilité en permanence

Et si le meilleur argument concernant la signature de Lionel Messi au PSG ne serait finalement pas le FC Barcelone ? Depuis maintenant plusieurs mois, le club catalan ne s'en sort pas. Sur un plan sportif, il reste sur une déculottée (2-8) en quart de finale de la Ligue des champions en août dernier. Qualifié pour les huitièmes de finale de la C1 cette saison, le Barça n'a pris que la deuxième place de son groupe, après un cinglant 0-3 encaissé à domicile face à la Juventus de Cristiano Ronaldo, et affrontera le PSG dans quelques semaines. En Liga, les hommes de Ronald Koeman ne sont pas non plus au mieux. Ils pointent à la cinquième place du classement avec déjà dix points de retard et un match de plus que l'Atlético de Madrid, leader. Le jeu proposé par le coach néerlandais ne rassure personne et les problèmes d'effectif sont nombreux, avec le cas Antoine Griezmann particulièrement difficile à gérer.

Dans le vestiaire, la situation est tendue également, entre des joueurs prolongés et des concessions demandées sur les salaires, la division est, parait-il, très nette dans le groupe. Pour ne rien arranger, Ronald Koeman aurait accusé Riqui Puig d'être une taupe pour les médias. Enfin, l'instabilité règne jusqu'aux plus hautes sphères du FC Barcelone. Depuis la démission de Josep Maria Bartomeu en début de saison, la présidence est vacante. Les élections ne se dérouleront que le 24 janvier prochain et tout peut arriver d'ici pour Lionel Messi, qui peut d'ores et déjà négocier son futur contrat loin du Barça. Si la MLS intéresse Lionel Messi, seul Pep Guardiola et Manchester City semble pouvoir se dresser sur la route du PSG dans la course à la signature de l'Argentin.





Afficher les commentaires