Espagne – France : ce qu’il faut savoir sur cette demi-finale

La première des demi-finales de l’Euro 2024 aura lieu ce mardi soir à Munich. L’Espagne, l’équipe la plus remarquable du tournoi, affrontera la France, double vainqueur de l’épreuve. Voici l’avant-première de cette rencontre qui décidera du premier finaliste de cette 17ᵉ édition de l’Euro

Une Espagne sans ses joueurs clés face à la France

L’Espagne a été éblouissante lors de ses quatre premiers matches en Allemagne avant de subir son test le plus difficile de l’été en quart de finale face au pays organisateur. L’égalisation tardive de Florian Wirtz n’a pas découragé l’équipe de Luis de la Fuente, et Mikel Merino, s’inspirant de son père, a marqué de la tête à la 119ᵉ minute pour envoyer la Roja dans le dernier carré. Les Espagnols ne sont plus qu’à un match de leur première participation à une phase finale de cette compétition depuis 2012. Il y a trois ans, ils étaient demi-finalistes avant de s’incliner aux tirs au but face à l’Italie. Si elle veut être présente à Berlin dimanche, elle devra se défaire d’une équipe de France terne, morne, mais pleine de ressources

Avec Kylian Mbappé à la tête d’une équipe talentueuse, la France faisait partie des favoris lorsqu’elle est arrivée en Allemagne. Mais elle a été critiquée par les fans et les experts pour une série de performances peu impressionnantes et a atteint le dernier carré sans marquer un seul but dans le jeu. Les Bleus, toujours inefficace devant les buts, chercheront à faire taire les critiques tandis que leur adversaire espère poursuivre son impressionnante campagne même sans ses joueurs clés. Pedri est sorti en première mi-temps contre l’Allemagne en raison d’une blessure au genou et a été exclu pour le reste du tournoi. L’Espagnol pourrait être indisponible pendant six semaines. Cependant, De la Fuente dispose d’options intéressantes.

Yamal vs Theo Hernandez, le duel sur les ailes

...

Dani Olmo a remplacé le milieu de terrain de Barcelone sur le banc et a ouvert le score en quart de finale. Il est très probable qu’il débute en l’absence de Pedri, bien que Mikel Merino soit une autre option pour le manager. Le vétéran latéral droit Jesus Navas remplacera Dani Carvajal, suspendu. Robin Le Normand, qui a reçu son deuxième carton jaune du tournoi contre l’Allemagne, ne sera pas non plus de la partie. La France de son côté n’a aucun joueur suspendu pour la demi-finale de mardi et Deschamps peut compter sur le retour d’Adrien Rabiot, le milieu de terrain de la Juventus ayant purgé sa suspension d’un match en quart de finale. Rabiot, l’un des favoris du sélectionneur, pourrait remplacer Eduardo Camavinga et Antoine Griezmann pourrait également être laissé sur le banc. L’attaque française pourrait aussi être remaniée, Ousmane Dembélé et Marcus Thuram étant susceptibles de faire leur retour dans le onze.

Dans cette rencontre, Lamine Yamal, jeune sensation, devra faire face à l’un des meilleurs arrières gauches du monde. Le joueur de 16 ans est l’auteur de trois passes décisives dans le tournoi et a réalisé 26 dribbles depuis le début de la compétition, ce qui en fait une force à prendre en compte sur les flancs. Mais, il devra se confronter face à Théo Hernandez qui a été excellent pour la France, tant en attaque qu’en défense. Il a récupéré 20 ballons, effectué quatre blocages et 12 dégagements. Bien qu’il se soit bien canalisé puisque la France n’a encaissé qu’un seul but, ses tacles en un contre un pourraient être améliorés. Il n’a gagné qu’un seul tacle et Yamal pourrait donc capitaliser et prendre Théo Hernandez de front.

La bataille au milieu avec Kanté

Au milieu, Dani Olmo, susceptible de remplacer Pedri n’a pas débuté les deux premiers matches du tournoi, mais depuis son entrée en jeu lors du troisième match, il a marqué deux buts et délivré deux passes décisives en seulement 265 minutes. Ses mouvements et ses prouesses créatives ont été déterminants pour l’Espagne dans le dernier tiers du terrain. Il a effectué 11 passes dans le dernier tiers, dont sept dans la surface de réparation, avec une précision de 82,5 %. Cependant, les mouvements de l’ancien pensionnaire de la Masia pourraient être limités par N’Golo Kanté. Grâce à sa vitesse et son agressivité sur le plan défensif, Kanté a réalisé trois tacles décisifs qui ont empêché ses adversaires de marquer des buts. Son travail en tant que milieu de terrain défensif a été déterminant pour la France. Olmo ne disposera pas de beaucoup de temps sur le ballon, c’est pourquoi il devra utiliser ses quelques touches de balle pour créer des occasions pour l’Espagne.

Dani Carvajal, suspendu pour la demi-finale, sera un manque important pour la Roja, d’autant plus que Kylian Mbappé jouera sur le flanc gauche pour la France. Il sera opposé à Jesus Navas, 38 ans, et bien que le vétéran espagnol soit rapide, il lui sera extrêmement difficile de suivre le rythme et la forme physique de Mbappé. Navas n’a joué que 95 minutes pour l’Espagne et n’est pas le premier choix en tant que latéral. En revanche, le natif de Bondy est l’attaquant vedette de l’équipe de France et est une unité absolue lorsqu’il s’agit de trouver des buts. Cette bataille pourrait être une promenade de santé pour l’attaquant et le facteur décisif pour l’issue du match. Luis de la fuente devra contourner la ligne arrière et placer plus de joueurs autour du joueur pour s’assurer que la nouvelle recrue du Real Madrid n’est pas laissée seule à parcourir et à dominer le terrain.

Les compositions probables

Espagne (4-3-3) : Simon ; Navas, Nacho, Laporte, Cucurella ; Rodri, Olmo, Fabian ; Yamal, Morata, Williams.

France (4-3-3) : Maignan ; Kounde, Upamecano, Saliba, Hernandez ; Tchouameni, Kante, Rabiot ; Dembele, Thuram ; Mbappé.