Mercato : Ces transferts avortés au dernier moment !

Le mercato, comme chaque année, risque d’être très animé cette année. Certaines transactions ont déjà été officialisées pendant que d’autres sont en négociations un peu partout en Europe. Le marché des transferts est aussi propice à des anecdotes croustillantes. L’occasion de revenir sur les deals qui ne se sont pas concrétisés pour plusieurs raisons.

Les documents envoyés au dernier moment

Départs, arrivées, prêts, le mercato a officiellement ouvert ses portes en juin. Avec Kylian Mbappé au Real Madrid, Vitinha au Genoa ou encore Marc Guiu à Chelsea, plusieurs transferts ont déjà été actés et d’autres sont en cours. Les clubs peuvent, jusqu’à la fin du mois d’août, essayer de renforcer leur équipe ou libérer de la place. Mais attention, il arrive que les transactions ne se concrétisent pas dans les temps, créant des histoires susceptibles d’alimenter la rubrique des faits divers et que l’on pourrait se remémorer pendant des années. Car oui, dans certaines situations, les deals sont difficiles à boucler. Et cela pour plusieurs raisons. Les cas en question sont rares, mais ils se sont déjà produits, suscitant la désillusion des principaux intéressés comme les supporters lyonnais.

Alors qu’ils frissonnaient d’avance en imaginant les arabesques de Said Benrahma au Groupa Stadium, West Ham n’a finalement pas envoyé les documents nécessaires à la conclusion du transfert dans les temps. L’international algérien (28 ans, 21 sélections, un but) devait venir renforcer l’OL et conclure un mercato boulimique de la part de John Textor et ses équipes. Mais l’ancien Niçois ne reviendra pas en Ligue 1. Un épisode, savoureux ou non, à ranger dans la catégorie des couacs de dernière minute en fin de mercato.

Problèmes de fax ou faux papiers

...

Toujours dans cette catégorie, impossible de passer outre le transfert avorté de David de gea en 2015. Le gardien espagnol devait signer au Real et Keylor Navas faire le chemin inverse vers Manchester United. Un accord pour ce double transfert de gardiens avait été trouvé entre les deux clubs tard le dernier soir du marché. Mais la Ligue espagnole avait refusé de valider le transfert de De Gea, son contrat ayant été envoyé trop tard aux services concernés. À minuit, l’heure limite, la LFP n’avait toujours rien reçu. La direction madrilène dira alors n’avoir reçu qu’à 00 h 02 le contrat signé de l’accord pour le gardien espagnol. Selon les Red Devils, le Real n’aurait envoyé les documents à la Ligue espagnole qu’à 00 h 28.

Les retards d’envoi de documents ne sont pas rares durant ces moments et pendant longtemps, le fax aura été le bouc émissaire des transferts ratés. Cologne en a fait le triste constat lors du mercato d’hiver 2011. Après avoir trouvé un accord avec Hambourg pour faire venir l’attaquant camerounais Éric-Maxim Choupo-Moting, le club allemand a voulu envoyer les papiers confirmant le transfert. Sauf que la machine a mis du temps à se mettre en marche, douze minutes de trop. Les papiers n’arriveront pas à temps à la Ligue allemande. Même scénario pour Charles Kaboré lors du mercato d’hiver 2013 entre l’OM et Saragosse, pour quatre minutes de retard. En 2011, Robert Vittek est resté à Ankaragücü au lieu de partir à Salzbourg, le fax de confirmation du club turc étant arrivé trois minutes après l’horaire fixé.

Des transferts avortés

Défauts techniques, retards ou tout simplement le refus des clubs, nombreux sont les incidents qui peuvent faire capoter les transferts. Après une Coupe du monde 2022 au Qatar achevée à une quatrième place avec le Maroc, Hakim Ziyech souhaitait quitter Chelsea, où il jouait peu. En toute fin de mercato, le 31 janvier, le PSG pensait avoir bouclé le prêt de l’ailier de 29 ans, sauf que les Blues ont d’abord envoyé un document erroné, puis non signé, à plusieurs reprises. La date limite passée, l’homologation de la FIFA n’a pu être obtenue. Malgré un recours formulé par le club parisien, la commission juridique de la LFP ne validera pas l’arrivée de l’ancien joueur de l’Ajax. « Hakim The Dream » fait désormais les beaux jours de Galatasaray.

Ce n’est pas le cas du FC Barcelone qui ne vit pas ses meilleurs jours à cause de sa situation financière. Le club avait tenté de recruter le milieu de terrain de Tottenham Giovani Lo Celso lors de la journée de clôture des transferts en 2023, mais les Blaugrana ont vu leur offre de prêt rejetée par le club de Premier League. Selon le média espagnol Sport, les Spurs étaient prêts à accepter un départ si le Barça présentait une offre de transfert permanent ou un prêt avec obligation d’achat. Cependant, la direction de Laporta avait proposé un prêt direct par le biais d’une « approche informelle », ce qui n’a pas intéressé Tottenham.